La capsule Cygnus quitte l'ISS et fera l'objet d'une expérience d'incendie

Cygnus, de la firme Orbital ATK, a été... (Photo Steve Helber, Associated Press)

Agrandir

Cygnus, de la firme Orbital ATK, a été chargée avec deux tonnes de déchets et a été larguée du bras télémanipulateur de la Station à 9h30, a précisé la NASA.

Photo Steve Helber, Associated Press

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
Washington

La capsule non habitée Cygnus a quitté la Station spatiale internationale (ISS) mardi comme prévu, trois mois après avoir livré 3,4 tonnes de ravitaillement, et elle devait être l'objet d'une expérience destinée à mesurer les effets d'un incendie en apesanteur.

Cet incendie grandeur nature, qui sera déclenché volontairement à distance par les ingénieurs de la NASA, est sans précédent dans un vaisseau spatial en orbite. Il fournira des données jugées précieuses pour la sécurité actuelle et future des équipages d'astronautes, a expliqué la NASA.

Cygnus, de la firme Orbital ATK, a été chargée avec deux tonnes de déchets et a été larguée du bras télémanipulateur de la Station à 9h30, a précisé la NASA.

Une fois que le vaisseau se sera suffisamment éloigné de la Station, soit environ cinq heures après son largage, les ingénieurs de la NASA déclencheront volontairement un incendie à bord pour évaluer la taille des flammes, leur propagation, mesurer la chaleur dégagée et les émissions de gaz en apesanteur.

Grâce à cette expérience baptisée «Saffire 1», les ingénieurs de l'agence spatiale américaine pourront déterminer les limites de l'inflammabilité en microgravité de plusieurs matériaux utilisés dans les vaisseaux.

Ces données aideront les scientifiques à comprendre comment la microgravité et une quantité limitée d'oxygène affectent la taille des flammes.

Cette expérience est jugée cruciale pour commencer à mettre au point de meilleurs systèmes de détection incendie dans les vaisseaux spatiaux et de nouveaux équipements de protection pour les astronautes.

Les données, y compris des images vidéo haute définition, seront transmises au centre de contrôle de la NASA à Houston, au Texas.

Cygnus doit aussi larguer cinq nanosatellites «LEMUR CubeSats» mardi, qui font partie d'une constellation de satellites pour suivre le trafic maritime et la météo.

Cygnus restera en orbite jusqu'au 22 juin, quand ses moteurs orbitaux seront activés à deux reprises pour freiner sa vitesse et la faire plonger dans l'atmosphère où elle se désintégrera au-dessus de l'océan Pacifique.

Les matériaux et équipements livrés par Cygnus en mars ont permis d'effectuer des expériences scientifiques pour la NASA et d'autres entités de recherche, en biologie, en biotechnologie, en sciences physiques et de la Terre.

Ces recherches en microgravité auront des retombées sur la Terre et aideront à préparer une mission habitée vers Mars.

Cygnus avait été lancée le 22 mars à bord d'une fusée Atlas V de la société United Launch Alliance, depuis Cap Canaveral en Floride.

Il s'agissait de la cinquième mission d'approvisionnement de l'ISS d'Orbital ATK pour le compte de la NASA.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer