Record de candidatures d'astronautes à la Nasa

Alors que la campagne de recrutement a pris... (Photothèque Le Soleil)

Agrandir

Alors que la campagne de recrutement a pris fin lundi, l'Agence spatiale canadienne (ASC) a dévoilé, vendredi, ses chiffres finaux sur son processus mis en place afin de trouver ses deux futurs astronautes.

Photothèque Le Soleil

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
WASHINGTON

La Nasa a reçu plus de 18 300 CV en réponse à son dernier appel pour recruter des astronautes, ce qui représente de loin un nombre record de candidats, a indiqué vendredi l'Agence spatiale américaine.

Ce nombre est près du triple de celui de 2012, le plus récent recrutement et dépasse largement le précédent record de 8000 demandes soumises en 1978.

« Ce n'est pas du tout surprenant que tant d'Américains de différentes formations et expériences, veulent contribuer à préparer notre voyage vers Mars », a déclaré le patron de la Nasa, Charlie Bolden, lui-même ancien astronaute.

La période pour soumettre les candidatures s'était ouverte le 14 décembre. Elle est close depuis le 18 février.

La Nasa va au cours des 18 prochains mois procéder à la sélection de huit à quatorze personnes qui rejoindront les rangs du corps d'élite des astronautes. Les noms des heureux élus seront annoncés mi-2017.

300
astronautes sélectionnés par la Nasa pour effectuer des vols spatiaux, depuis sa création en 1958.
47
astronautes actuellement à la Nasa
149
astronautes en 2000, au pic du programme des navettes spatiales

Le bureau de sélection de la Nasa invitera les plus qualifiés à un entretien au Centre spatial Johnson à Houston avant de procéder à la sélection finale des candidats. Ces derniers commenceront alors un entraînement de deux ans durant lequel ils suivront notamment des cours de russe pour travailler avec les cosmonautes dans la Station Spatiale Internationale (ISS).

Ceux qui achèveront avec succès l'entraînement voleront sur quatre vaisseaux : l'ISS, deux vaisseaux privés, le CST-100 Starliner de Boeing et Dragon de SpaceX, qui doivent entrer en service en 2017, ainsi que sur Orion.

Celle-ci est la première capsule de la NASA qui sera capable d'emporter des équipages au-delà de l'orbite terrestre à l'horizon 2021, et ce pour la première fois depuis le programme Apollo de conquête de la Lune en 1969.

Dans son annonce, la Nasa encourageait pilotes, ingénieurs, autres scientifiques à soumettre leur candidature.

Les prétendants devaient avoir la nationalité américaine et disposer au moins d'un baccalauréat en ingénierie, en biologie, en sciences physiques ou en mathématiques, délivrée par un établissement universitaire reconnu.

Mais il est préférable d'être détenteur d'une maîtrise ou d'un doctorat.

Les candidats doivent aussi avoir au moins trois ans d'expérience professionnelle dans ces domaines scientifiques ou au moins mille heures de vol pour les pilotes.

Enfin, ils doivent passer avec succès l'examen médical de la NASA.

Depuis le début des activités spatiales à la fin des années 1950, la NASA a sélectionné plus de 300 astronautes pour effectuer des vols spatiaux. Le corps actif des astronautes compte actuellement 47 membres, contre 149 en l'an 2000 au pic du programme des navettes spatiales.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer