La planète Mars pourrait se parer d'un anneau

L'orbite de Phobos est une spirale qui va... (PHOTO AFP/NASA)

Agrandir

L'orbite de Phobos est une spirale qui va en se resserrant (contrairement à notre lune, qui s'éloigne de la Terre), se rapprochant inexorablement de Mars sur laquelle la planète finira, un jour, par s'écraser.

PHOTO AFP/NASA

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
Paris

L'une des deux lunes de Mars, Phobos, pourrait se désintégrer d'ici 20 à 40 millions d'années et ses débris devraient alors former un anneau autours de la planète rouge, selon une étude publiée lundi dans la revue britannique Nature Geoscience.

Phobos est la plus grande - et la plus proche - des deux lunes de Mars, l'autre étant Déimos. De forme irrégulière, elle mesure 27 km, dans sa partie la plus large.

Ces dernières années, des survols de Phobos par la sonde européenne Mars Express ont permis d'émettre des hypothèses sur sa composition. Cette lune serait pour l'essentiel constituée d'un tas de débris, avec de grands espaces entre les blocs rocheux qui composent l'intérieur de la lune. Environ un quart à un tiers de Phobos serait composé d'espace vide.

De plus, l'orbite de Phobos est une spirale qui va en se resserrant (contrairement à notre lune, qui s'éloigne de la Terre), se rapprochant inexorablement de Mars sur laquelle l'astre finira, un jour, par s'écraser.

«Les scientifiques savent depuis plusieurs décennies que Phobos se rapproche lentement de Mars, à une vitesse de quelques centimètres par an», explique à l'AFP Benjamin Black, de l'université américaine Berkeley, coauteur de cette étude.

Benjamin Black et Tushar Mittal, de l'université de New York, ont déduit quelle pourrait être la fin de la planète, à partir de données d'observation.

Les chercheurs pensent que les composants les moins denses de Phobos finiront par se disloquer d'ici 20 à 40 millions d'années quand l'effet de la force gravitationnelle de Mars deviendra trop fort du fait de la proximité des deux astres. Ces composants se disperseront alors pour former un anneau.

Les composants les plus résistants de Phobos ne se disloqueront pas mais percuteront la planète en formant un cratère.

Selon l'étude, ce nouvel anneau accompagnera Mars pendant des millions d'années.

«Cet anneau pourra avoir une durée de vie de 1 à 100 millions d'années, suivant la distance séparant Mars et Phobos au moment où la lune se brisera», précise Benjamin Black.

Dans le système solaire, les quatre planètes géantes (Jupiter, Saturne, Uranus et Neptune) possédent «un système d'anneaux».

Selon les chercheurs, le futur anneau de Mars pourrait avoir une densité semblable à ceux de Saturne, composés de poussières et de glaces. L'origine des anneaux de Jupiter continue d'intriguer les scientifiques.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer