Sortie dans l'espace de deux astronautes pour réparer l'ISS

Scott Kelly et Kjell Lindgren ont allumé la... (PHOTO NASA / AFP)

Agrandir

Scott Kelly et Kjell Lindgren ont allumé la batterie de leurs scaphandres à 6 h 22 pour leur sortie orbitale et ont flotté hors de l'ISS dans les instants qui ont suivi, selon une diffusion en direct sur la chaîne télévisée de la NASA.

PHOTO NASA / AFP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
MIAMI

Deux astronautes américains sont sortis durant plus de sept heures dans l'espace vendredi pour réparer un système de refroidissement à l'ammoniaque, une substance hautement toxique, de la Station spatiale internationale (ISS).

Scott Kelly et Kjell Lindgren ont allumé la batterie de leurs scaphandres à  6 h 22 et ont flotté hors de l'ISS dans les instants qui ont suivi, selon une retransmission en direct sur la chaîne de la NASA.

Leur sortie a duré exactement 07 heures et 48 minutes, soit davantage que les 6 h 30 prévues.

L'objectif était de rétablir un système de refroidissement à l'ammoniaque dans sa configuration d'origine, à la suite d'une fuite qui avait été détectée au cours d'un exercice il y a trois ans et qui a nécessité au bout du compte le remplacement de la pompe d'ammoniaque, a expliqué l'agence spatiale américaine dans un communiqué.

Au début de leur sortie, les deux hommes ont signalé avoir repéré des cristaux d'ammoniaque s'échapper lorsqu'ils ont déconnecté certains équipements, mais sans qu'ils ne soient mis en danger, a rapporté le commentateur de la NASA, Rob Navias.

Si de l'ammoniaque s'était retrouvé sur leurs scaphandres, ils auraient dû rester hors de l'ISS un peu plus longtemps pour que la substance se disperse.

En 2001, l'astronaute Robert Curbeam avait été contraint de prolonger sa sortie dans l'espace après avoir été aspergé par de l'ammoniaque gelée, afin que le produit s'évapore sous les rayons du Soleil.

Travail pas terminé

L'ammoniaque sert à refroidir les systèmes électroniques embarqués, et ce dispositif thermique a déjà connu de nombreux problèmes.

A la suite de la détection d'une fuite importante en 2012, la pompe avait été remplacée en 2013.

Après avoir rétabli la configuration de l'équipement, les deux astronautes ont rempli deux réservoirs d'environ 3,4 kilos chacun de cette substance. «Un remplissage parfait», a relevé M. Navias.

Puis les astronautes ont enlevé des résidus d'ammoniaque qui restaient dans un conduit.

Après avoir ouvert la valve, ils se sont écartés et ont inspecté réciproquement leurs scaphandres pour y détecter toute trace d'ammoniaque, sans rien trouver.

A la fin de leurs réparations, les deux astronautes n'ont cependant pas pu terminer une partie clé de leur travail qui consistait notamment à retirer un radiateur de secours, devenu utile.

Ils ont replié ce radiateur en forme d'accordéon, long de 13 mètres, en vue de le stocker mais ont dû ensuite à nouveau le déplier par manque de temps pour le sangler.

Il s'agissait de la 190e sortie dans l'espace dans le cadre de l'entretien et de l'assemblage de l'ISS, dont la construction a commencé en 1998. Elle vient de fêter ses 15 ans de présence humaine en continu à bord.

Scott Kelly et Kjell Lindgren avaient déjà effectué une sortie de maintenance il y a une dizaine de jours, restant hors de l'habitacle pendant 07 heures et 16 minutes.

Ces sorties dans l'espace étaient les premières de leurs carrières pour Scott Kelly et Kjell Lindgren. Scott Kelly a déjà passé plus de six mois dans la Station où il doit séjourner au total un an.

Avant la sortie de vendredi, 120 astronautes de neuf pays ont déjà passé au total 1177 heures, soit l'équivalent d'un peu plus de 49 jours dans l'espace pour des tâches d'entretien et d'assemblage de l'ISS.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer