La Chine veut poser une sonde sur la face cachée de la Lune

Le programme chinois d'exploration lunaire, qui porte le... (PHOTO FOURNIE PAR LA NASA)

Agrandir

Le programme chinois d'exploration lunaire, qui porte le nom d'une déesse mythique, a déjà mis deux sondes en orbite autour de la Lune.

PHOTO FOURNIE PAR LA NASA

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Associated Press
Pékin

La Chine espère devenir le premier pays à poser une sonde sur la face cachée de la Lune.

La mission Chang'e 4 devrait décoller d'ici 2020, a déclaré mercredi l'ingénieur Zou Yongliao au diffuseur public CCTV.

M. Zou travaille pour le département d'exploration lunaire de l'Académie chinoise des sciences.

Il a expliqué que la mission aura comme objectif d'étudier les conditions géologiques sur la face cachée de la Lune. Cela pourrait ensuite mener au déploiement d'un radiotélescope, de manière à combler un «vide» dans la compréhension de l'espace, a ajouté M. Zou.

Les transmissions radio en provenance de la Terre ne rejoignent pas la face cachée de la Lune, ce qui en fait un endroit idéal pour déployer des instruments très sensibles.

La prochaine mission lunaire de la Chine est prévue pour 2017. Pékin tentera alors de poser une sonde inhabitée sur la Lune et de la ramener sur Terre avec des échantillons. La Chine deviendrait seulement le troisième pays à réussir l'exploit, après les États-Unis et la Russie.

Le programme chinois d'exploration lunaire, qui porte le nom d'une déesse mythique, a déjà mis deux sondes en orbite autour de la Lune. Une sonde avec un rover à bord s'est posée sur la Lune en 2013.

La Chine a aussi évoqué une éventuelle mission habitée vers la Lune.

La Chine a envoyé un premier taïkonaute dans l'espace en 2003. Elle progresse depuis d'étape en étape, y compris le déploiement d'une station spatiale expérimentale.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer