100 millions pour la quête des extraterrestres

L'astrophysicien Stephen Hawking s'est fait connaître du public... (Photo Matt Dunham, AP)

Agrandir

L'astrophysicien Stephen Hawking s'est fait connaître du public par des livres de vulgarisation scientifique.

Photo Matt Dunham, AP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Un budget de 100 millions US. Un million d'étoiles scrutées. Certains des plus puissants télescopes du monde mis à contribution pendant 10 ans. L'astrophysicien Stephen Hawking veut savoir si nous sommes seuls dans l'Univers et il vient de lancer le projet de détection d'intelligence extraterrestre le plus colossal de l'histoire.

L'annonce

«Il n'y a pas de plus grande question. Il est temps de s'engager à trouver la réponse, à chercher de la vie au-delà de la Terre.»

L'annonce avait quelque chose d'à la fois solennel et irréel. Confiné à son fauteuil roulant, d'une voix robotique générée par ordinateur, l'astrophysicien britannique Stephen Hawking a annoncé lundi devant la Société royale de Londres une initiative sur 10 ans pour découvrir des signes d'intelligence extraterrestre. Jamais l'être humain n'avait mis autant de moyens dans une telle quête.

«Nous sommes la vie. Nous sommes intelligents. Il faut que nous sachions», a déclaré le scientifique affligé de la maladie de Lou Gehrig, qui a fait l'objet du récent film The Theory of Everything.

L'objectif

Oubliez les microbes et les bactéries: le projet Breakthrough Listen fait le pari qu'il existe dans l'Univers des extraterrestres intelligents capables d'émettre des signaux dans l'espace et que nos télescopes peuvent capter ces signaux.

«C'est extrêmement ambitieux, commente Robert Lamontagne, professeur d'astrobiologie à l'Université de Montréal. La plupart des spécialistes croient que la détection de la vie extraterrestre est à notre portée dans un horizon d'une dizaine d'années. Mais si on parle de vie intelligente dotée de moyens technologiques, on entre dans un créneau très précis. C'est probablement beaucoup plus rare.»

Le spécialiste doute que 10 ans suffisent à une telle entreprise. «Mais je suis emballé, c'est un projet impressionnant. Si on ne cherche pas, on ne trouvera pas», lance-t-il.

Le financier

Cette vaste chasse aux extraterrestres est entièrement financée par le milliardaire russe Yuri Milner. Connu pour ses investissements dans des entreprises technologiques comme Facebook et Alibaba, ce passionné de science a signé un chèque personnel de 100 millions US pour faire décoller le projet.

«Avec Breakthrough Listen, nous nous engageons à amener l'approche de la Silicon Valley à la recherche de vie extraterrestre intelligence», a-t-il dit.

Le projet sera dirigé par une équipe de scientifiques rattachés aux universités Cambridge, Cornell et Berkeley, notamment.

Les moyens

Deux des plus grands télescopes du monde, le Green Bank Telescope, en Virginie-Occidentale, et le Parkes Telescope, en Australie, seront mis à contribution. Le Lick Telescope, en Californie, sera aussi utilisé. L'argent permettra de financer des heures d'observation consacrées à la recherche extraterrestre.

«Nous avions typiquement de 24 à 36 heures d'observation par an, nous en aurons maintenant des milliers sur les meilleurs instruments. Il est difficile de surestimer l'ampleur de ça. C'est une révolution», a déclaré lors de la conférence de presse Andrew Siemion, de l'Université Berkeley, l'un des sept directeurs scientifiques du projet.

Les chercheurs scruteront le ciel à la recherche de signaux radio ou de transmissions laser susceptibles d'avoir été émis par des extraterrestres. Ils braqueront leurs instruments sur le million d'étoiles les plus rapprochées de la Terre, mais aussi sur 100 autres galaxies.

L'immense quantité de données amassées sera disponible publiquement et pourra notamment être analysée par la fameuse plateforme Seti@home, qui permet aux particuliers de mettre leur ordinateur personnel à contribution.

Le concours

En plus d'écouter le cosmos, les scientifiques songent à lui parler. Ils ont lancé un concours appelé Breakthrough Message, qui invite les citoyens à pondre le message «le plus représentatif de l'humanité et de la planète Terre». Les détails n'ont pas encore été dévoilés, mais des prix totalisant 1 million US ont été promis. Les organisateurs ne s'engagent pas à envoyer les messages dans l'espace, affirmant que l'objectif est surtout de «stimuler les discussions sur les questions éthiques et philosophiques entourant la communication avec des formes de vie intelligente extraterrestres.»

1 000 000
d'étoiles scrutées
100
galaxies étudiées
10
ans de travail
100
millions US
10
fois plus
de superficie couverte que les programmes précédents
50
fois plus
sensible que les projets de détection précédents

Stephen Hawking en bref

Né en 1942 en Angleterre.

A fait des découvertes importantes sur la nature du cosmos et des trous noirs.

S'est fait connaître du public par des livres de vulgarisation scientifique, en particulier Une brève histoire du temps.

Atteint de la maladie de Lou Gehrig.

Popularisé par le film The Theory of Everything (Eddie Redmayne a remporté cette année l'Oscar du meilleur acteur pour son interprétation de Stephen Hawking).

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer