La NASA confirme le succès du survol de Pluton

Le message reçu a montré que la sonde... (PHOTO REUTERS)

Agrandir

Le message reçu a montré que la sonde est encore en parfait état et qu'elle a donc normalement pu effectuer son abondante collecte de données.

PHOTO REUTERS

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

Marc Antoine BAUDOUX
Agence France-Presse
Laurel

La sonde spatiale New Horizons, lancée début 2006, a écrit une page d'histoire mardi en réussissant un survol rapproché de Pluton après un voyage sans encombres de plus de 5 milliards de kilomètres.

Le succès de cette mission à 700 millions de dollars a permis à la NASA de collecter un maximum d'informations sur la planète naine, très éloignée et dont on savait jusqu'à présent très peu de choses.

Lancée à plus de 49 300 km/h, New Horizons a frôlé Pluton, passant à environ 12 400 km de la planète naine vers 7h48.

Toutefois, les techniciens de l'Agence spatiale américaine, qui redoutaient un éventuel problème, ont dû patienter toute la journée avant de recevoir la transmission de la sonde confirmant son bon état de marche et donc le succès de la mission, un message qu'ils ont reçu avec grand soulagement à 20h52.

«Nous avons bien reçu la télémétrie envoyée par la sonde», a déclaré depuis le centre de commandes de Laurel, au Maryland, Alice Bowman, la chef du projet, déclenchant une explosion de joie parmi ses collègues.

New Horizons est la sonde la plus rapide envoyée par l'homme dans l'espace et à la vitesse à laquelle elle se déplace une collision même avec un débris de la taille d'un grain de riz aurait pu s'avérer catastrophique.

Durant son survol rapproché, New Horizons a emmagasiné de nombreuses images et informations sur Pluton. Mais la sonde était entièrement configurée pour effectuer cette collecte de données ces dernières heures et elle ne pouvait pas communiquer en même temps avec les techniciens à Terre. Elle s'est seulement interrompue quelques minutes vers 16h30 pour envoyer 15 minutes de données télémétriques.

Plus de quatre heures ont été nécessaires pour que ces données envoyées depuis les confins de notre système solaire parviennent aux techniciens de la NASA.

La sonde spatiale New Horizons, lancée début 2006, a écrit une... (PHOTO NASA) - image 2.0

Agrandir

PHOTO NASA

«Un moment extraordinaire»

Le message reçu a montré que la sonde est encore en parfait état et qu'elle a donc normalement pu effectuer son abondante collecte de données.

«C'est une victoire historique pour la science et l'exploration spatiale, cela nous donne une pièce du puzzle supplémentaire à propos de notre système solaire. C'est une journée incroyable pour nous. Je sais qu'aujourd'hui nous avons inspiré une nouvelle génération d'explorateurs», s'est réjoui Charles Bolden, le patron de la NASA.

«La sonde est pleine de données et on se hâte de tout récupérer. C'est un moment extraordinaire dans l'histoire humaine et demain va être une nouvelle journée très excitante», a ajouté l'ancien astronaute John Grunsfeld, aujourd'hui directeur des missions scientifiques de la NASA, insistant sur les sacrifices accomplis par les scientifiques travaillant sur cette mission.

La sonde va en effet commencer à envoyer de nouvelles images et des données toutes fraiches qui permettront de répondre à de nombreuses questions sur Pluton à partir de mercredi. Il lui faudra au total 16 mois pour transmettre l'intégralité des données qu'elle a collectées durant son survol de la planète naine.

Depuis Voyager 2, qui avait survolé Neptune en 1989, aucune nouvelle planète n'avait été approchée d'aussi près et les félicitations n'ont pas manqué avant même la confirmation du succès de la mission.

Sur Twitter, Barack Obama a ainsi adressé ses «félicitations» à la NASA et à New Horizons «pour un voyage de 5 milliards de kilomètres».

L'astrophysicien britannique Stephen Hawking a également transmis un message vidéo de félicitations à la NASA: «Les révélations de New Horizons devraient nous aider à mieux comprendre comment s'est formé notre système solaire. C'est vraiment un moment important dans l'histoire de l'humanité».

New Horizons poursuit à présent sa route pour aller observer la ceinture de Kuiper, un vaste amas de débris au-delà de l'orbite de Neptune.

La sonde, qui fait la taille d'un piano, dispose de sept instruments de mesures qui lui ont notamment permis d'analyser la composition de l'atmosphère de Pluton, sa géologie, de relever la température à sa surface et de prendre des photos.

Grâce aux données envoyées par New Horizons ces derniers jours, les chercheurs ont déjà pu confirmer la présence de glace sur les pôles, ont affiné les mesures sur la taille exacte de la planète naine et ont pu observer une magnifique tache claire en forme de coeur sur sa surface.

Partager

À découvrir sur LaPresse.ca

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer