Prochain tir de la fusée Ariane 5 prévu le 15 juillet

MSG-4 est le quatrième et dernier satellite Meteosat... (Photo tirée de Twitter)

Agrandir

MSG-4 est le quatrième et dernier satellite Meteosat de seconde génération. Construit par Thales Alenia Space, ce satellite de météorologie a un poids au lancement de 2043 kilos.

Photo tirée de Twitter

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
PARIS

La fusée européenne Ariane 5 devrait lancer le 15 juillet depuis la Guyane française deux satellites, l'un de télécommunications pour un opérateur brésilien, l'autre de météorologie pour l'Europe, a annoncé lundi Arianespace.

Initialement prévu pour le 8 juillet, ce tir a été retardé d'une semaine pour vérifier le satellite de télécommunication Star One C4.

«Les vérifications complémentaires menées ces derniers jours ayant donné des résultats satisfaisants, Arianespace a décidé de reprendre les opérations de préparation du vol pour un lancement visé le 15 juillet», indique la société française.

Pour son troisième tir depuis le début de l'année, Ariane 5 est chargée de mettre en orbite Star One C4 pour l'opérateur privé brésilien Embratel Star One ainsi que MSG-4 pour EUMETSTAT, l'organisation européenne pour l'exploitation des satellites météorologiques.

Star One C4 sera le dixième satellite mis en orbite par Arianespace pour le compte d'Embratel Star One.

Construit par la société américaine SSL, son poids total au lancement est de 5565 kilos.

Star One C4, qui rejoindra une orbite géostationnaire, offrira des services de télécommunications, de télédiffusion et d'internet sur le Brésil, l'ouest de l'Amérique du Sud, le Mexique, l'Amérique centrale et sur la partie continentale des États-Unis.

MSG-4 est le quatrième et dernier satellite Meteosat de seconde génération.

Construit par Thales Alenia Space, ce satellite de météorologie a un poids au lancement de 2043 kilos.

«La série MSG de satellites géostationnaires joue un rôle clé dans la sécurité des vies, des biens et des infrastructures grâce à l'importance cruciale de ses services de prévisions immédiates et à très court terme de phénomènes météorologiques extrêmes», souligne Arianespace.

Pour ce lancement, la société Arianespace a prévu une fenêtre de tir comprise entre 18 h 42 et 19 h 19 heure de Kourou (entre 21 h 42 et 22 h 19 GMT).

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer