L'armée de l'air américaine lance un avion spatial expérimental

Le X-37B en juin 2009 à la base... (PHOTO U.S. Air Force)

Agrandir

Le X-37B en juin 2009 à la base de Vandenberg (Californie), tel que présenté par la U.S. Air Force.

PHOTO U.S. Air Force

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
La Presse Canadienne
CAP CANAVERAL

Un mystérieux avion spatial s'est placé en orbite mercredi. L'appareil ne transporte aucun équipage et est chargé d'instruments scientifiques.

L'armée de l'air américaine a lancé sa mini-navette tard mercredi matin, à bord d'une fusée Atlas V qui l'a emportée au-dessus de l'Atlantique.

Le X-37B - un programme expérimental secret de l'armée de l'air - en est à son quatrième vol. Lors des trois vols précédents, l'appareil avait également été lancé par une fusée Atlas V de la base du Cap Canaveral.

La mission - essentiellement un banc d'essai technologique - consiste en un vol orbital. L'appareil doit ensuite atterrir comme le faisaient les navettes spatiales de la NASA. Il ne compte aucun équipage et peut être réutilisé. Il mesure 8,8 mètres de long, environ le quart de la longueur des navettes de la NASA.

Le plus long vol du X-37B s'est déroulé pendant environ 675 jours. L'atterrissage a eu lieu en Californie, en octobre. Les autorités n'ont pas révélé la durée de la nouvelle mission.

Le NASA a confié à l'armée de l'air de l'équipement expérimental tandis que la Planetary Society profitera de la mission pour mettre à l'essai une voile solaire de 32 mètres carrés.

L'armée de l'air a reconnu qu'elle comptait tester un système de propulsion électrique. Ses ingénieurs veulent expérimenter certaines modifications apportées aux propulseurs ioniques déjà utilisés sur certains satellites militaires de communications.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer