Découverte de la galaxie la plus lointaine jamais vue

La galaxie EGS-zs8-1 se trouverait à 13,1 milliards... (Photo: AP)

Agrandir

La galaxie EGS-zs8-1 se trouverait à 13,1 milliards d'années-lumière de la Terre.

Photo: AP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Seth Borenstein
Associated Press
Washington

Des astronomes ont découvert une toute jeune galaxie, bleutée, qui est plus éloignée dans le temps et l'espace que n'importe quelle autre identifiée jusqu'ici.

Des chercheurs de l'université Yale et de l'Université de Californie à Santa Cruz ont utilisé trois télescopes pour découvrir la jeune galaxie, et ensuite calculer son âge.

Ils ont déterminé que la galaxie EGS-zs8-1 s'était formée environ 670 millions d'années après le «Big Bang». Elle se trouverait à 13,1 milliards d'années-lumière de la Terre, dans la constellation boréale du Bouvier.

La photographie de la galaxie a été prise à un moment crucial des débuts de l'univers, après ce que l'on appelle l'«âge des ténèbres», lorsque les galaxies et les étoiles en étaient à leur formation.

L'univers avait alors une masse 500 fois moins grande qu'aujourd'hui, a indiqué l'astronome Garth Illingworth, de l'Université de Californie à Santa Cruz, coauteur de l'article publié dans la revue scientifique Astrophysical Journal Letters.

Cette galaxie est plus grande que la plupart des autres du même âge, c'est pourquoi les astronomes peuvent maintenant la voir, grâce aux plus puissants télescopes. Elle avait alors environ 100 millions d'années seulement, mais elle était très active, a indiqué le professeur Illingworth.

«Il s'agit ici d'un enfant qui grandit très très vite», a-t-il dit. Cette galaxie donnait naissance à des étoiles 80 fois plus rapidement que le fait actuellement notre galaxie, la Voie lactée. «Ces étoiles n'auraient pas du tout l'air de notre Soleil: elles seraient beaucoup, beaucoup plus bleues.»

L'astronome Pascal Oesch scrutait l'univers par l'entremise des images du télescope spatial Hubble en 2013 lorsqu'il a remarqué un point lumineux. Il a ensuite mis à profit le télescope spatial Spitzer pour confirmer la découverte. Le plus difficile aura été ensuite de déterminer l'âge et la distance de la galaxie, en utilisant l'observatoire Keck, à Hawaii, afin de séparer les longueurs d'ondes de la lumière issue de ce coin reculé de l'univers.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer