Le robot Opportunity achève le premier «marathon extraterrestre» sur Mars

Le robot Opportunity, propulsé par l'énergie solaire, a... (PHOTO AFP / NASA/JPL-Caltech)

Agrandir

Le robot Opportunity, propulsé par l'énergie solaire, a parcouru au total 42,19 km sur Mars en onze ans et deux mois, franchissant les 42 km du marathon mardi lors d'un déplacement de 46,5 mètres.

PHOTO AFP / NASA/JPL-Caltech

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
WASHINGTON

Le robot martien américain Opportunity a achevé le premier marathon extraterrestre en parcourant un peu plus de 42 km sur la Planète rouge depuis son arrivée sur place en décembre 2004, a indiqué la NASA mercredi.

«C'est la première fois qu'une machine humaine a dépassé la distance du marathon à la surface d'un autre monde», relève John Callas, le responsable du programme Opportunity au Jet Propulsion Laboratory (JPL) de la NASA à Pasadena en Californie.

Opportunity, propulsé par l'énergie solaire, a parcouru au total 42,19 km en onze ans et deux mois, franchissant les 42 km du marathon mardi lors d'un déplacement de 46,5 mètres.

Opportunity était devenu en 2014, le champion de la distance extraterrestre parcourue, surpassant le record établi par le robot soviétique Lunokhod 2 sur la Lune. Lunokhod 2, qui s'était posé sur le sol lunaire le 15 janvier 1973, avait couvert 39 kilomètres en moins de cinq mois.

Opportunity, engin de mesure qui pèse environ 180 kilos et doté de six petites roues, ainsi que son jumeau aujourd'hui hors d'usage Spirit, ont découvert des traces d'environnements humides sur Mars, certains ayant pu être propices à la vie. Leur mission initialement ne devait durer que quelques mois.

Opportunity explore actuellement le cratère Endeavour.

Curiosity, le nouveau robot martien américain qui s'est posé sur la planète rouge en août 2012, est beaucoup plus gros, avec une masse d'une tonne. Il est doté d'instruments scientifiques sophistiqués qui ont permis de montrer que Mars était propice à la vie microbienne dans un lointain passé et devait de ce fait être potentiellement habitable.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer