Les mystères de Cérès bientôt percés

La planète Ceres... (PHOTO ASSOCIATED PRESS)

Agrandir

La planète Ceres

PHOTO ASSOCIATED PRESS

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Ouvrez les yeux, ça n'arrive pas souvent: un monde jamais exploré par l'être humain s'apprête à livrer ses secrets. Après un voyage de sept ans et demi, la sonde Dawn entrera en orbite ce matin autour de Cérès, la plus petite planète naine du système solaire. Les chercheurs sont déjà sur le qui-vive:

Dawn est accueillie sur Cérès par deux taches lumineuses qui déroutent les scientifiques. Voici quatre raisons de s'intéresser à cette mission.

Un vestige

C'est en dépoussiérant des fossiles que les paléontologues comprennent le passé. Et c'est en explorant Cérès qu'on saura à quoi ressemblait la Terre quand elle était jeune.

«Cérès est un vestige. On peut imaginer que la Terre ressemblait à ça peu après sa formation, il y a 4,5 milliards d'années», explique Robert Lamontagne, astrophysicien à l'Université de Montréal.

Les planètes du système solaire se sont formées en attirant vers elles les astres et autres cailloux à proximité. Mais Cérès n'a pas eu cette chance: non loin de là, l'imposant champ gravitationnel de Jupiter ne lui a laissé que des miettes. L'astre est donc une planète qui, n'ayant pu grandir, est restée au stade de l'enfance.

Déjà une surprise

«Nous allons élucider ce mystère. Mais pour l'instant, nous sommes sur le bout de nos sièges.» Carol Raymond, l'investigateur principal de la mission Dawn, cachait mal son excitation, lundi, lors d'une conférence de presse. C'est qu'en fonçant vers Cérès, Dawn a retransmis des images montrant deux points blancs qui brillent au fond d'un cratère gris. De la glace? Du sel? Des geysers de vapeur? Des volcans de glace? Pour l'instant, toutes les hypothèses sont sur la table.

Présence d'eau

Les scientifiques croient que Cérès est formée à 25% d'eau. Sous quelle forme se trouve-t-elle? Il s'agit de l'un des mystères que tentera de percer Dawn en tournant autour de la planète naine. Il est possible que sous une couche de glace, Cérès abrite des étangs d'eau liquide, voire un océan. Détail encore plus intéressant, les scientifiques ont des raisons de soupçonner que l'eau de Cérès et l'eau de la Terre ont des origines communes.

Possiblement des composés organiques

La sonde Dawn cherchera aussi la trace de composés organiques comme ceux qui ont été les précurseurs de la vie sur Terre.

«Si on découvre des molécules organiques, il sera intéressant de voir de quels types elles sont et de déterminer s'il y a une connexion avec ce qu'on a sur Terre», commente Robert Lamontagne, de l'Université de Montréal.

Il serait très étonnant de trouver de la vie sur Cérès, selon M. Lamontagne, puisqu'il n'y a pas d'atmosphère.

Partager

À découvrir sur LaPresse.ca

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer