Une étoile aux confins de notre système solaire il y a 70 000 ans

On ne connaît pas une autre étoile qui... (PHOTO ARCHIVES REUTERS)

Agrandir

On ne connaît pas une autre étoile qui se soit approchée autant du système solaire, à savoir cinq fois plus près que l'étoile la plus proche du soleil, Proxima du Centaure.

PHOTO ARCHIVES REUTERS

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

Agence France-Presse
San José

Une étoile est passée aux confins de notre système solaire il y a 70 000 ans, la plus proche rencontre connue à ce jour avec une autre étoile, selon une équipe internationale d'astronomes.

L'étoile de faible masse, peu brillante, une naine rouge, a probablement traversé la partie la plus éloignée du nuage d'Oort où se trouvent de nombreuses comètes, dont la partie externe formerait la frontière gravitationnelle du système solaire, située à plus de mille fois la distance du Soleil à Pluton.

On ne connaît pas une autre étoile qui se soit approchée autant du système solaire, à savoir cinq fois plus près que l'étoile la plus proche du soleil, Proxima du Centaure (4,2 années-lumière), ont précisé ces scientifiques américains, européens et sud-américain dans leurs travaux publiés mardi dans la revue scientifique Astrophysical Journal Letters.

L'analyse de la trajectoire de cette naine rouge récemment découverte, baptisée «l'étoile de Scholz» en l'honneur de son découvreur, indique qu'elle a croisé au plus près à environ 0,8 année-lumière du soleil il y a 70 000 ans, soit 8000 milliards de kilomètres, une distance proche en termes astronomiques, soulignent ces astronomes.

Elle se trouve actuellement à 20 années lumière du soleil, a précisé Eric Mamajek, professeur adjoint d'astronomie à l'université de Rochester, un des co-auteurs de ces travaux.

Utilisant des spectrographes de grands télescopes en Afrique du Sud et au Chili, ces scientifiques ont pu, en calculant la vitesse (vélocité radiale et tangentielle) de l'étoile remonter dans le temps et reconstituer sa trajectoire. Ils ont aussi déterminé qu'elle s'éloignait de nous.

Jusqu'alors, l'étoile dont on pensait qu'elle s'approcherait au plus près du système solaire est HIP 85605, dite «rogue star» (étoile solitaire). Les astronomes prédisaient qu'elle frôlerait notre système solaire d'ici 240 000 à 470 000 ans.

Mais Eric Mamajek et ses confrères ont démontré que la distance initialement calculée de HIP 85605 au soleil a été probablement sous-estimée ce qui fait qu'elle s'approchera probablement au plus près à environ 200 années-lumière, largement au-delà du nuage d'Oort.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer