Découverte d'un réseau géant d'anneaux autour d'une exoplanète

Les anneaux de Saturne... (PHOTO NASA)

Agrandir

Les anneaux de Saturne

PHOTO NASA

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

Agence France-Presse
Paris

Des astronomes ont découvert un ensemble d'anneaux géants autour d'une planète extrasolaire, 200 fois plus grand que celui en orbite autour de la planète Saturne, à 420 années-lumière de la terre.

«C'est la première fois que quelqu'un voit un tel système géant d'anneaux en dehors du système solaire», a dit dans un entretien à l'AFP l'astronome Matthew Kenworthy, de l'observatoire de Leiden (Pays-Bas), qui a mené cette étude avec Eric Mamajek, de l'université de Rochester (États-Unis).

La planète, nommée J1407b, est entourée d'une trentaine d'anneaux «si grands que si Saturne en possédait d'aussi importants nous pourrions voir ces anneaux à l'oeil nu depuis la terre. Ce serait de 5 à 10 fois plus grand que la pleine lune», a-t-il expliqué.

Cette planète, invisible depuis la terre, est sans doute très chaude (entre 1000 et 2000 degrés Celsius) ce qui pousse les astronomes à penser que ses anneaux sont faits de poussière contrairement à ceux de Saturne, faits de glace.

Les chercheurs ont utilisé les données du projet SuperWASP qui a collecté des informations sur l'observation des étoiles durant 10 années pour arriver à cette conclusion.

L'analyse de la courbe de lumière perçue depuis la terre lors des éclipses permet de déterminer la structure d'objets astrophysiques inconnus situés au-delà du système solaire.

En observant une étoile déjà connue lors d'une éclipse, les chercheurs ont découvert que l'éclipse avait duré 56 jours, entrecoupés de changements brusques et irréguliers d'intensité lumineuse.

«L'explication la plus crédible à ces changements lumineux est qu'une planète en orbite autour de l'étoile possède un système d'anneaux géants en orbite autour d'elle», selon les chercheurs.

«Ces anneaux ont pu être détectés, car ils sont passés devant l'étoile au moment de l'éclipse, de la même manière que la lune passe devant notre soleil lors d'une éclipse solaire», expliquent-ils.

«Maintenant que nous savons quoi chercher, nous pouvons remonter à travers les données collectées lors des 30 à 40 dernières années» pour trouver d'autres planètes entourées d'anneaux, s'est enthousiasmé M. Kenworthy, qui «s'attend à en trouver bien d'autres».

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer