SpaceX : nouvelle tentative de lancement de Dragon samedi

La capsule Dragon et sa fusée Falcon 9.... (PHOTO AGENCE FRANCE-PRESSE)

Agrandir

La capsule Dragon et sa fusée Falcon 9.

PHOTO AGENCE FRANCE-PRESSE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
Washington

La société américaine SpaceX essaiera de nouveau samedi de lancer sa capsule Dragon vers la Station spatiale internationale pour sa 5e mission d'approvisionnement et fera ensuite la tentative sans précédent de faire atterrir le premier étage de l'engin.

Le décollage de la fusée Falcon 9 avait été reporté à la dernière minute mardi matin en raison d'un problème technique dans le second étage du lanceur. Ce report a retardé une tentative qui pourrait ouvrir une nouvelle ère dans le transport spatial en le rendant plus économique.

Pour samedi, le lancement est prévu à 4h47 depuis la base aérienne de Cap Canaveral en Floride avec 90% de probabilité de conditions météorologiques favorables, a précisé la NASA sur son site internet.

Dragon devrait ainsi rejoindre la Station spatiale (ISS) lundi vers 6h.

Si un lancement ne pouvait se faire samedi, une prochaine tentative pourrait avoir lieu mardi à 3h36.

Après la séparation du deuxième étage auquel est attaché Dragon, le premier étage rallumera ses moteurs en rétropropulsion à trois reprises, lors de son retour dans l'atmosphère, pour freiner sa descente d'une centaine de kilomètres guidée par les ailerons de la fusée.

Si tout va bien, il devrait revenir se poser avec une précision de dix mètres sur une plateforme de 91 m de long sur 170 m de large, flottant dans l'Atlantique à 322 km au nord-est de Cap Canaveral en Floride, explique SpaceX sur son site internet.

SpaceX travaille depuis deux ans au développement de technologies permettant de récupérer le premier étage de son lanceur afin de fortement réduire les coûts de lancement, ce qui en cas de succès pourrait bouleverser le secteur du lancement dans lequel SpaceX est en concurrence notamment avec Arianespace.

Effectuer un atterrissage précis sur une plateforme flottante dans l'océan est très difficile, expliquait récemment Ellon Musk, le fondateur et patron de SpaceX. Il écrivait lundi soir sur le site Reddit n'avoir «aucune idée» des chances de succès.

Cet essai sera le premier d'une série visant à mettre au point un premier étage de Falcon 9 entièrement réutilisable. L'idée est de pouvoir un jour le faire revenir se poser à proximité du site de lancement, précise encore la société.

Ce lancement de SpaceX fait aussi l'objet d'une attention toute particulière après l'explosion en octobre dernier, peu après le lancement, de la fusée Antares de la firme Orbital Sciences pour une mission de fret vers l'ISS.

Orbital et SpaceX sont les deux seules firmes privées avec qui la NASA a conclu des contrats d'approvisionnement de l'avant-poste orbital.

Ce lancement de SpaceX était initialement prévu en décembre, mais a été reporté en raison d'anomalies lors de tests effectués sur Falcon 9.

Pour sa cinquième mission vers l'ISS, Dragon transportera 2,2 tonnes de fret, dont des provisions pour les six membres d'équipage de l'ISS, des matériels d'expériences scientifiques et des pièces de rechange.

Dragon, qui avait été le premier vaisseau spatial privé à s'amarrer à l'avant-poste orbital, est également la seule capsule capable de ramener du fret sur Terre.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer