L'Inde lance sa plus grosse fusée dans l'espace

La nouvelle fusée, qui pèse 630 tonnes et... (PHOTO ASSOCIATED PRESS)

Agrandir

La nouvelle fusée, qui pèse 630 tonnes et peut transporter une charge de 4 tonnes, doit permettre à l'Inde de gagner des parts sur le marché des lancements de satellites, estimé à 300 milliards de dollars.

PHOTO ASSOCIATED PRESS

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
BANGALORE

L'Inde a lancé jeudi avec succès la plus grosse fusée de son histoire spatiale, incluant en particulier une capsule susceptible de servir un jour à l'envoi d'astronautes, dans le cadre d'un ambitieux programme spatial.

La fusée, conçue pour transporter de gros satellites de communication, a décollé de Sriharikota, dans l'État de l'Andhra Pradesh (sud).

«Il s'agit d'un jour très important dans l'histoire du programme spatial indien», a dit le président de l'agence spatiale indienne (ISRO) K.S Radhakrishnan, depuis la salle de contrôle de lancement, sous les ovations.

Les scientifiques de l'ISRO achèvent en beauté une année marquée par le lancement réussi en septembre d'une sonde sur Mars, avec un budget serré, devenant la première nation asiatique à atteindre la planète rouge.

L'Inde, qui a déjà lancé des satellites légers, peine à placer en orbite des charges plus lourdes.

La nouvelle fusée, qui pèse 630 tonnes et peut transporter une charge de 4 tonnes, doit permettre à l'Inde de gagner des parts sur le marché des lancements de satellites, estimé à 300 milliards de dollars.

«Inde, tu détiens désormais un nouveau lanceur. Nous avons à nouveau réussi», a déclaré le directeur de la mission, S. Somnath.

«Ce puissant lanceur est devenu réalité, ce qui va changer notre destin (...), permettant de placer des engins spatiaux lourds en orbite de communication», a-t-il ajouté.

La fusée - nommé officiellement Geostationary Satellite Launch Vehicle Mk-III - transportait une capsule inoccupée qui, selon l'ISRO, s'est séparée du lanceur pour tomber dans le Golfe du Bengale, au large des côtes de l'est de l'Inde, 20 minutes après son lancement.

Cette capsule est conçue pour transporter jusqu'à trois astronautes.

Le programme spatial habité de l'Inde a subi des à-coups ces dernières années et l'ISRO estime qu'il faudra encore sept ans avant de pouvoir envoyer un homme dans l'espace.

Le premier ministre indien Narendra Modi a salué, sur Twitter, «un nouveau triomphe du travail acharné et brillant de nos scientifiques».

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer