SpaceX veut faire atterrir sa fusée sur une plateforme dans l'Atlantique

Falcon 9... (Photo Malcolm Denemark, AP)

Agrandir

Falcon 9

Photo Malcolm Denemark, AP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
Washington

La société américaine Space Exploration Technologies (SpaceX) va tenter vendredi de récupérer son lanceur Falcon 9 en le faisant atterrir sur une plateforme dans l'Atlantique lors de la prochaine mission de ravitaillement de la Station spatiale internationale (ISS).

«Lors du prochain vol, SpaceX tentera pour la première fois d'effectuer un atterrissage d'une précision de dix mètres du premier étage de Falcon 9 sur une plateforme flottant à 322 km au nord-est de Cap Canaveral» en Floride, indique la firme dans un communiqué.

SpaceX, qui travaille depuis deux ans au développement de technologies permettant de récupérer le premier étage de son lanceur afin de réduire fortement les coûts de lancement, est déjà parvenu à récupérer sa fusée en septembre 2013 et deux fois cette année.

Mais réussir un atterrissage précis sur une plateforme flottante non amarrée dans l'océan est «beaucoup plus difficile», explique SpaceX, estimant les chances de succès à «peut-être 50% au mieux».

Cet essai sera le premier d'une série visant à mettre au point un premier étage de Falcon 9 entièrement réutilisable, précise la société.

«Contrôler le premier étage du Falcon qui mesure l'équivalent d'un immeuble de 14 étages avançant à 2092 km par seconde pour permettre un retour dans l'atmosphère revient à essayer de maitriser un manche à balai en caoutchouc posé sur votre main en pleine tempête», explique la firme.

Après la séparation du deuxième étage auquel est attachée la capsule Dragon, le premier étage rallumera ses moteurs Merlin en rétropropulsion à trois reprises lors de son retour dans l'atmosphère, pour freiner sa descente qui sera guidée par les ailerons de la fusée.

Le lancement de Falcon 9 transportant la capsule Dragon avec 1,6 tonne de matériels pour des expériences scientifiques et de provisions pour l'ISS est prévu à 13h22 depuis la base de l'US Air Force de Cap Canaveral.

Les prévisions météorologiques donnent mercredi 70% de chances de conditions favorables au moment du décollage.

Il s'agira de la cinquième mission de ravitaillement de l'ISS effectuée par SpaceX pour le compte de la NASA, sur les douze prévues dans le cadre du contrat.

En 2012, Dragon avait été le premier vaisseau spatial privé à s'amarrer à l'avant-poste orbital.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer