Retour réussi sur Terre de trois spationautes

L'astronaute russe Oleg Artemiev à bord de la capsule... (Photo Maxim Shipenkov, AP)

Agrandir

L'astronaute russe Oleg Artemiev à bord de la capsule Soyouz TMA-12M, peu après l'atterrissage.

Photo Maxim Shipenkov, AP

Agence France-Presse
MOSCOU

Trois spationautes de la Station spatiale internationale (ISS) - deux Russes et un Américain - sont revenus jeudi sur Terre après avoir passé plus de six mois dans l'espace, a annoncé l'agence spatiale russe Roskosmos.

«L'atterrissage a eu lieu comme prévu», au sud-est de la ville de Djezkazgan, dans le centre du Kazakhstan, a indiqué dans un communiqué Roskosmos.

L'Américain Steven Swanson et les Russes Alexandre Skvortsov et Oleg Artemiev, partis de Terre le 26 mars, ont atterri à l'heure prévue, à22 h 23 (heure du Québec), dans les steppes du Kazakhstan, à bord de la capsule Soyouz TMA-12M.

Avec un grand sourire et des lunettes de soleil, l'astronaute américain Steven Swanson et ses coéquipiers russes attendaient dans les hautes herbes de la steppe kazakhe d'être examinés par des médecins.

«Pendant leur séjour à la Station spatiale internationale, les membres de l'équipe ont fait plus de 2700 fois le tour de la Terre et ont parcouru plus de 115 millions de kilomètres», a déclaré l'agence spatiale américaine Nasa, dans un communiqué saluant leur retour sur Terre.

Partis en pleine crise sur la Crimée, dont le rattachement en mars par Moscou a opposé les Occidentaux et les Russes, l'équipage russo-américain a mené des dizaines d'expériences scientifiques pendant sa mission, ainsi que des sorties dans l'espace.

Âgé de 48 ans, le cosmonaute Alexandre Skvortsov, avec deux vols à son actif, était le commandant de cette mission, tandis que son compatriote Oleg Artemiev, 43 ans, effectuait à cette occasion son premier vol dans l'espace. En 2009, il avait participé au programme de simulation spatiale «Mars 500».

Leur coéquipier et commandant sur l'ISS, l'astronaute américain Steven Swanson, 53 ans, avait déjà effectué deux vols dans l'espace, dont l'un marqué par quatre sorties dans l'espace, mais le plus long de ces vols avait duré 13 jours et vingt heures, contre 170 jours cette fois-ci.

Au cours de cette mission, il a manié le bras télémanipulé de l'ISS pour saisir la capsule non habitée Cygnus, arrivée mi-juillet pour ravitailler en nourriture et équipements les six astronautes à bord de la Station.

Au total, seize pays participent à l'ISS, dont la Russie et les États-Unis, qui en financent la plus grande partie. Un équipage de six astronautes occupe en permanence la structure avec des rotations allant jusqu'à six mois.

Mis en orbite en 1998, cet avant-poste et laboratoire orbital dont la construction a coûté au total cent milliards de dollars, a vu sa durée de vie prolongée de quatre ans en janvier par la Nasa, soit jusqu'à 2024.




Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

la boite:219:box
image title
Fermer