Aller simple pour Mars: 54 Canadiens encore en lice

Une illustration - réalisée à la demande du... (Photo Bryan Versteeg, PC)

Agrandir

Une illustration - réalisée à la demande du fondateur du projet Mars One - de ce à quoi pourrait ressembler l'habitat des explorateurs qui se rendront sur la planète rouge.

Photo Bryan Versteeg, PC

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

La Presse Canadienne
MONTRÉAL

Mars One a retiré 21 Canadiens de sa liste mondiale, alors que l'organisme sans but lucratif poursuit sa sélection de candidats pour la mission aller-simple prévue vers Mars.

En décembre dernier, l'organisme établi à Amersfoort, aux Pays-Bas, avait retenu 1058 candidats pour un deuxième tour de sélection.

Un tiers de ces aspirants explorateurs ont été éliminés à la suite de l'établissement de profils personnels et d'examens médicaux, ce qui porte le nombre restant à 705 candidats, incluant 54 Canadiens - dont six Québécois.

Mars One, un projet ambitieux visant à établir des colonies permanentes sur Mars à partir de 2025, est la création de l'entrepreneur néerlandais Bas Landorp. Le projet de 6 milliards $ userait de la technologie existante et serait financé par des commanditaires et des investisseurs privés.

Le projet est de voir une équipe de quatre personnes partir tous les deux ans, à partir de 2024, les premiers groupes devant arriver en 2025.

Au départ, les colons ne pourraient compter que sur de la nourriture, de l'oxygène et de l'eau, mais plusieurs ajouts seraient éventuellement faits, notamment l'envoi de panneaux solaires.

L'organisation a affirmé que le financement préliminaire viendrait d'un «événement médiatique mondial» qui suivrait les candidats dans leurs préparatifs.

Les 54 Canadiens encore en lice sont partagés de manière égale entre hommes et femmes.

La majorité sont des résidants de la région de Toronto, mais il y a aussi un contingent important de la Colombie-Britannique. Du Québec, les six candidats proviennent de Montréal, Longueuil, Sherbrooke, Québec, Saint-Ephrem-de-Beauce ainsi que Saint-Bruno, au Saguenay-Lac-Saint-Jean.

Au départ, Mars One comptait un bassin de candidats de plus de 200 000 personnes de 100 pays, dont 8243 Canadiens.

L'organisation a indiqué que les 705 candidats toujours en lice seraient convoqués en entrevue devant un comité de sélection.




À découvrir sur LaPresse.ca

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer