Coupures en recherche: Chris Hadfield réagit

Chris Hadfield... (Photo : archives La Presse Canadienne)

Agrandir

Chris Hadfield

Photo : archives La Presse Canadienne

Partager

Chris Hadfield a souligné lundi l'importance de la recherche scientifique et a abordé du même souffle la question des coupes récemment survenues dans ce domaine au pays. «La science est absolument nécessaire au Québec et au Canada», a affirmé l'astronaute canadien, questionné à ce sujet durant sa première conférence de presse à titre de commandant de la Station spatiale internationale (SSI).

Rappelons que le gouvernement conservateur a imposé, au cours de la dernière année, des compressions en matière de recherche dans différents ministères et organismes, dont Environnement Canada, Statistique Canada ainsi que Pêches et Océans Canada. Au Québec, malgré un réinvestissement partiel, le Parti québécois a aussi appliqué des coupes, notamment dans les programmes de soutien à la science et dans les fonds de recherche.

«La science est nécessaire et il faut la concevoir à long terme, a expliqué Chris Hadfield. Par exemple, certaines recherches menées dans la Station visent à améliorer les technologies en matière d'analyse sanguine.» Selon le commandant, de telles recherches ont des répercussions directes sur la santé des Canadiens. «Évidemment, on doit trouver l'équilibre. Quel est le juste équilibre dans [le financement de la recherche]? Cette décision ne m'appartient pas, a-t-il affirmé. De mon côté, je vais toutefois m'assurer que chaque sou investi dans cette mission produise le maximum de retombées pour les Canadiens.»

L'astronaute de 53 ans a également expliqué aux journalistes, qui ont pu communiquer avec lui depuis l'Agence spatiale canadienne, à Saint-Hubert, qu'il se sentait particulièrement interpellé par la problématique environnementale du réchauffement climatique. «De l'espace, on réalise à quel point la Terre n'est qu'une toute petite sphère bleue, minuscule, entourée du reste de l'univers. Depuis mon premier voyage en orbite, j'ai vu le résultat de gestes humains, j'ai vu des étendues d'eau entières disparaître. C'est à nous d'être responsables et d'avoir une vision à plus long terme qu'une élection.»

Interrogé au sujet de sa popularité croissante dans les médias et sur les réseaux sociaux, Chris Hadfield demeure humble. «Je ne suis que le 35e capitaine de la SSI», a-t-il répondu. Il a toutefois ajouté qu'il se réjouit du fait que son parcours professionnel puisse être une source d'inspiration pour les jeunes à l'école. «C'est un rêve incroyable que je réalise. La seule chose que je trouve frustrante, c'est de devoir dormir quelques heures par jour, j'ai toujours l'impression de manquer quelque chose.»

EN CHIFFRES:

- 143 jours Durée de cette mission qui doit se terminer le 13 mai 2013.

- À 400 km en orbite autour de la Terre.

- 550 000 abonnés sur Twitter

(Source: Agence spatiale canadienne)

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

la boite:1609999:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer