Objets célestes

Partager

Pendant que les télescopes se tournaient hier vers l'astéroïde 2012 DA 14 à des dizaines de milliers de kilomètres de la Terre, un «caillou» spatial est tombé en Russie. Une coïncidence extraordinaire - les deux événements ne sont pas liés, et la météorite est tombée dans une zone habitée. Un rappel que, parfois, comme disaient les Gaulois, le ciel menace de nous tomber sur la tête...

SCRUTER LE CIEL

Parmi les quelque 9500 objets célestes catalogués qui voguent dans le ciel et qui vont s'approcher de la Terre, les plus petits font généralement 1 km de diamètre. La météorite qui est tombée en Russie était trop petite pour être détectée. «Évidemment, 2 ou 3 m de diamètre, c'est énorme à l'échelle humaine», dit Robert Lamontagne, directeur général de l'Observatoire du mont Mégantic. «Mais la météorite était brun foncé-noir, réfléchissait peu la lumière et allait très vite. Il n'y a aucune façon de la détecter avant qu'elle nous tombe dessus.» En comparaison, l'astéroïde 2012 DA 14 «a la grosseur de la moitié d'un terrain de football, mais ça ne fait qu'un an qu'on l'a repéré», rappelle M. Lamontagne. «C'est dire que c'est difficile.»

***

UN ASTÉROÏDE QUI FRÔLE LA TERRE

Un point lumineux dans le ciel. C'est tout ce que les astronomes pouvaient voir de l'astéroïde 2012 DA 14 qui est passé près de la Terre hier. Assez gros pour détruire une ville, s'il était tombé sur la Terre, le caillou mesurait environ 45 m de diamètre et avait été repéré il y a un an. «En moyenne, un astéroïde de cette taille s'approche aussi près de la Terre tous les 40 ans et risque d'entrer en collision avec notre planète tous les 1200 ans», a précisé à l'AFP Donald Yeomans, directeur du bureau du Near Earth Object (NEO), du Jet Propulsion Laboratory de la NASA.

Nom: 2012 DA 14

Diamètre: 45 m masse: 135 000 tonnes Vitesse: 7,8 km/s

Distance la plus rapprochée de la Terre lors de son passage: 27 600 km (au-dessus de l'Indonésie)

Distance Terre-Lune: 384 402 km

Distance Terre-satellites de télécommunications: 36 000 km

Distance Terre-satellites GPS: 20 350 km

Distance Terre-Station spatiale internationale: 370 km

***

UNE MÉTÉORITE DANS L'OURAL

Une boule incandescente, une vive lumière blanche, des bruits d'explosion et une pluie de fragments. Les habitants de la ville de Tcheliabinsk ont eu la frousse, hier matin, quand s'est abattue une météorite sur leur ville. Plus d'un millier de personnes auraient été blessées, la grande majorité légèrement par des éclats de verre. Un cratère de 6 m a été découvert sur les lieux de l'impact, près d'un lac. Plusieurs habitants ont d'abord cru à des tirs d'artillerie. Même un politicien ultranationaliste, Vladimir Zhirinovsky, s'y est mis. «Ce ne sont pas des météorites, ce sont des Américains qui ont testé une nouvelle arme...»

Taille: moins de 10 m. (De la taille d'un bus, selon la NASA)

Masse: 7000 tonnes

Altitude de l'explosion: entre 3000 et 5000 m du sol.

Vitesse: 17 km/s

Coût estimé des dommages 1 milliard de roubles (33 millions de dollars canadiens)

***

IMPACTS CÉLÈBRES

Yucatan, Mexique

Une météorite célèbre qui aurait entraîné l'extinction des dinosaures... Il y a 66 millions d'années, cette météorite aurait mesuré 10 km de diamètre.

Toungouska, Russie

En 1908, en Sibérie, les habitants ont rapporté avoir vu une énorme explosion dans le ciel et dans la forêt. Il s'agissait, selon certaines estimations d'aujourd'hui, de la chute d'une météorite d'un diamètre comparable à celui de l'astéroïde 2012 DA 14. L'onde de choc, ont estimé les scientifiques, était équivalente à plusieurs centaines de fois celle provoquée par la bombe d'Hiroshima, et a détruit la forêt sur un rayon de 20 km.

Québec

Plus le territoire est grand, plus il a de chance d'avoir été troué par des météorites - c'est pourquoi la Russie compte plusieurs événements du genre. Le Québec n'est pas en reste: Charlevoix, Manicouagan, le lac à l'Eau-Claire, le cratère des Pingualuit... Près d'une dizaine de cratères ont sculpté le paysage québécois. En 1994, une météorite d'un diamètre semblable à celui de la météorite de Tcheliabinsk a strié le ciel de Saint-Robert-de-Sorel.

***

COMMENT ÉVITER UNE COLLISION ENTRE LA TERRE ET UN ASTÉROÏDE?

Le mois prochain, à Bruxelles, des scientifiques européens, russes et américains feront un premier bilan de leurs travaux pour trouver une façon de dévier la trajectoire d'un astéroïde qui se dirigerait vers la Terre. Une solution sera choisie en 2015, a expliqué à l'AFP cette semaine Erwan Kervendal, responsable de chez Astrium, numéro un européen de l'espace. «On n'est pas pris par le temps, car il ne devrait pas y avoir de véritable menace de collision avant un siècle», a dit M. Kervendal. En attendant, voici quatre pistes envisagées.

Le percuter

Les Européens étudient la possibilité de percuter l'objet céleste à très grande vitesse, soit 30 000 km/h, près de son centre de gravité, «au mètre près, sous un angle particulier pour le faire dévier», dit M. Kervendal.

L'attirer

Les Américains travaillent sur l'attraction que pourrait exercer un véhicule spatial placé longtemps à proximité de l'astéroïde et qui ferait ainsi fonction de «tracteur gravitationnel».

Le souffler

Les Russes calculent si le souffle d'une explosion à proximité de l'astéroïde serait suffisant pour le faire dévier de sa trajectoire.

Le faire exploser

Mauvaise idée, déjà rejetée par les scientifiques. «Ce n'est pas Hollywood», a expliqué Erwan Kervendal. «Le remède pourrait être pire que le mal en multipliant les risques» par la fragmentation de l'objet, dit-il.

Sources : AFP, ASC, GPS.gov, BBC, Graphic News

Partager

lapresse.ca vous suggère

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

la boite:1609999:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer