Découverte du plus jeune trou noir connu

Les astrophysiciens pensent que ce trou noir est... (Photo: AP)

Agrandir

Les astrophysiciens pensent que ce trou noir est le résidu de l'explosion d'une étoile environ vingt fois plus massive que notre soleil, une supernova baptisée SN 1979C.

Photo: AP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

Agence France-Presse
Washington

Des astrophysiciens ont découvert le plus jeune trou noir connu dans notre voisinage cosmique dont la naissance date de seulement 30 ans, selon des observations faites avec le télescope spatial Chandra, a annoncé lundi la Nasa.

Ce trou noir dans sa prime jeunesse offre une occasion unique d'observer ce type d'objet se développer, se réjouissent les auteurs de la découverte publiée dans the New Astronomy Journal.

Cela pourrait aider les scientifiques à mieux comprendre comment des étoiles géantes explosent pour laisser un trou noir ou une étoile à neutrons ainsi que leur nombre dans notre galaxie, la Voie Lactée et les autres galaxies.

«Si notre interprétation est exacte, ceci est l'exemple le plus proche dans lequel la naissance d'un trou noir peut être observée», souligne Daniel Patnaude, du centre d'astrophysique Harvard-Smithsonian à Cambridge (Massachusetts), principal auteur de cette communication.

Ces astrophysiciens pensent que ce trou noir est le résidu de l'explosion d'une étoile environ vingt fois plus massive que notre soleil, une supernova baptisée SN 1979C, initialement découverte par un astronome amateur en 1979.

Il se situe dans la galaxie M100 à environ 50 millions d'années-lumière de la Terre (une année-lumière équivaut à 9460 milliards de km).

De nombreux nouveaux trous noirs loin dans l'univers ont été précédemment détectés sous la forme d'éruptions de rayons gamma, source d'énergie lumineuse la plus intense.

Cependant, SN 1979C est différent car il est beaucoup plus près et appartient à une catégorie de supernovas peu probablement liées à une éruption de rayons gamma, selon ces astrophysiciens.

Les trous noirs, des objets massifs dont le champ gravitationnel est si intense que rien, ni même la lumière, ne peut s'en échapper, résultent de la mort d'une étoile géante explosant en supernova.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer