• Accueil > 
  • Sciences 
  • > Budget Morneau: investissements importants dans la recherche fondamentale 

Budget Morneau: investissements importants dans la recherche fondamentale

Le budget Morneau prévoit d'importants investissements dans la recherche - une... (Photo d'archives)

Agrandir

Photo d'archives

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Lia Lévesque
La Presse Canadienne
Ottawa

Le budget Morneau prévoit d'importants investissements dans la recherche - une façon de stimuler l'innovation et la compétitivité du pays.

Dans son discours du budget présenté mardi, le ministre des Finances Bill Morneau annonce «le plus grand investissement de l'histoire du Canada dans la recherche fondamentale» par les conseils subventionnaires.

Conseils subventionnaires

Un financement de 925 millions sur cinq ans est prévu pour les conseils subventionnaires à compter de 2018-2019, puis 235 millions par année ensuite.

De cette somme de 925 millions, 354,7 millions sur cinq ans, puis 90,1 millions par la suite seront attribués au Conseil de recherches en sciences naturelles et génie.

La même somme, avec la même distribution, sera accordée aux Instituts de recherche en santé du Canada.

Puis, la somme restante de 215,5 millions sur cinq ans, et 54,8 millions par la suite, sera réservée pour le Conseil de recherches en sciences humaines.

Les conseils subventionnaires sont des organismes indépendants qui fournissent du financement pour soutenir le travail des chercheurs dans les établissements postsecondaires et dans les centres hospitaliers qui ont une vocation de recherche.

Nouveau fonds

En plus de ces sommes, le budget Morneau prévoit la création d'un nouveau fonds, pour les trois conseils subventionnaires, pour soutenir la recherche internationale, interdisciplinaire, qui présente des risques élevés et qui suppose des résultats rapides.

Cette fois, c'est une somme de 275 millions sur cinq ans qui est prévue à compter de l'exercice 2018-2019, puis 65 millions par année par la suite.

L'administration de ce nouveau fonds sera confiée au Conseil de recherches en sciences humaines du Canada.

Avec les investissements qui sont annoncés, les conseils subventionnaires verront leur budget annuel pour la recherche fondamentale croître de plus de 25 % en trois ans, souligne-t-on dans le budget Morneau.

On estime que 21 000 chercheurs, étudiants et employés pourront en bénéficier d'ici 2021-2022.

Chaires de recherche

Le budget prévoit également un nouvel investissement de 210 millions sur cinq ans à compter de 2018-2019, puis 50 millions par année, par la suite, pour attirer et retenir de jeunes chercheurs dans les établissements postsecondaires.

Cet autre investissement sera accordé aux Chaires de recherches du Canada pour soutenir les chercheurs en début de carrière. On tentera ainsi d'attirer davantage de femmes et d'assurer une plus grande diversité.

L'on estime que cela pourrait permettre la création de 250 chaires de recherches supplémentaires.

Équipement

Les fonds voués à la recherche touchent aussi l'équipement.

Ainsi, une somme de 763 millions sur cinq ans est prévue à compter de 2018-2019 à la Fondation canadienne pour l'innovation afin de fournir aux chercheurs les outils dont ils ont besoin.

Cette somme inclut 160 millions pour les installations de recherche dites majeures.

Au total, les mesures annoncées en recherche atteignent 1,7 milliard sur cinq ans. Cela «représente le plus important investissement en recherche fondamentale jamais effectué au Canada», note-t-on dans le budget.

À cette somme, il faut ajouter 1,3 milliard sur cinq ans dans les laboratoires, l'équipement et l'infrastructure de recherche.

Le rapport Naylor qui avait été publié en 2017 invitait justement le gouvernement fédéral à consolider les bases de la recherche au pays.




À découvrir sur LaPresse.ca

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer