• Accueil > 
  • Sciences 
  • > Une plaque sous-marine australienne pourrait céder et provoquer un tsunami 

Une plaque sous-marine australienne pourrait céder et provoquer un tsunami

La Grande barrière de corail australienne, où se... (Photo Reuters)

Agrandir

La Grande barrière de corail australienne, où se situe la plaque sous-marine qui inquiète les scientifiques.

Photo Reuters

Partager

Sur le même thème

Agence France-Presse
Sydney

Une immense plaque sous-marine près de la Grande barrière de corail, au large de l'Australie, montre les premiers signes d'effondrement, ce qui pourrait provoquer un tsunami lorsqu'elle lâchera, ont indiqué des scientifiques vendredi.

Des géologues marins de l'université James Cook en Australie utilisent depuis 2007 des techniques de pointe pour cartographier en 3D les endroits les plus profonds et les plus inaccessibles de la Barrière. Ils ont ainsi découvert des dizaines de canyons sous-marins.

Lors d'une récente expédition, ils ont repéré une plaque d'environ un kilomètre cube, reste d'un très ancien glissement de terrain sous-marin, perchée sur le plateau continental.

«Les glissements de terrain sous-marins sont un phénomène géologique connu et bien documenté mais nous ne savions pas s'il y en avait près de la Barrière de corail», a indiqué à l'AFP le géologue Robin Beaman.

«Nous avons trouvé ce bloc énorme, qui ressort. Il est posé en haut d'un canyon sous-marin, il va vers la pente et il est au début du processus d'effondrement», a ajouté le scientifique.

Personne ne peut prévoir quand cela se produira, «demain» ou dans des dizaines d'années, «mais il est important de savoir que c'est là», a-t-il dit. «Il est absolument certain que cela va s'effondrer et lorsque ça tombera, ce sera une chute d'un kilomètre dans le bassin au-dessous».

«Cela provoquera un tsunami localisé qui affectera la côte de l'État (australien) du Queensland, à environ 70 km de là», a déclaré le géologue. «Nous ne voulons pas angoisser les gens mais nous devons savoir que c'est là et ce qui se passera quand ça tombera».

Les scientifiques ont effectué cette découverte alors qu'ils étaient en mission sur le Southern Surveyor, un vaisseau de la marine scientifique australienne.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

la boite:1609999:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer