• Accueil > 
  • Sciences 
  • > Le Grand Canyon daterait de plus de 70 millions d'années 

Le Grand Canyon daterait de plus de 70 millions d'années

Une vue aérienne sur le Grand Canyon, un... (Photothèque Le Soleil)

Agrandir

Une vue aérienne sur le Grand Canyon, un joyau des États-Unis, qui s'étend sur près de 5000 kilomètres carrés.

Photothèque Le Soleil

Partager

Agence France-Presse
WASHINGTON

La formation du Grand Canyon du Colorado daterait de plus de 70 millions d'années, selon une étude de scientifiques américains publiée jeudi dans la revue Science qui vient alimenter une longue controverse sur le sujet.

La théorie la plus communément admise jusqu'à présent fait remonter la naissance du célèbre canyon à cinq ou six millions d'années.

Les nouvelles données avancées par des chercheurs de l'Institut de Technologie de Californie (Caltech) confortent une recherche précédente selon laquelle des parties du Grand Canyon seraient vieilles d'au moins 55 millions d'années.

En fait, «notre recherche penche pour un Grand Canyon remontant à plusieurs dizaines de millions d'années de plus qu'estimé précédemment, explique Kenneth Farley, professeur de géochimie à Caltech et co-auteur de l'étude.

«Nos mesures laissent penser que le canyon existait il y a plus de 70 millions d'années», dit-il soit à l'époque des dinosaures disparus il y a 65 millions d'années.

Ces chercheurs ont recouru à une nouvelle méthode pour dater les roches anciennes trouvées au fond de la partie ouest du canyon.

Ils ont analysé non seulement la quantité d'hélium produit par la désintégration radioactive de l'apatite, un minéral, mais également la distribution spatiale des atomes d'hélium prisonniers dans des cristaux de cette roche proche de la surface.

Cette technique permet de reconstituer l'évolution des températures de l'apatite et de dater ainsi le moment de sa remontée à la surface sous l'action de la rivière qui a érodé le sol et formé le canyon.

Les roches enterrées dans le sol sont chaudes avec leur température augmentant de 25 degrés pour chaque kilomètre de profondeur et elles se refroidissent au fur et à mesure qu'elles se rapprochent de la surface.

«Si on peut reconstituer le refroidissement du minerai (...) on peut apprendre beaucoup sur l'histoire de la formation du canyon», affirme Kenneth Farley.

«Notre principal objectif scientifique est de comprendre l'histoire du plateau du Colorado pour savoir pourquoi cette formation géographique imposante et inhabituelle existe et quand elle s'est formée», précise le géologue.

La genèse du canyon est importante pour comprendre l'évolution d'un grand nombre de particularités géologiques dans l'Ouest américain, y compris leur tectonique et leur topographie, précise le chercheur.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

la boite:1609999:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer