Bleu, la couleur de la créativité?

Les couleurs ont-elle une réelle influence sur nos compétences? Oui, à en... (Photothèque La Presse)

Agrandir

Photothèque La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Lauran Neergaard
Associated Press
Washington

Les couleurs ont-elle une réelle influence sur nos compétences? Oui, à en croire une étude qui fait apparaître que le rouge et le bleu n'agissent pas de la même manière sur notre cerveau: le bleu stimulerait notre créativité, alors que le rouge nous donnerait le souci du détail.

«Les gens ne sont pas conscients de cet effet», s'émerveille le premier auteur Juliet Zhu, spécialiste du comportement à l'université de Colombie-Britannique (Canada), dont les travaux sont publiés dans le dernier numéro de la revue Science.L'effet de la couleur sur le subconscient est un des domaines les plus recherchés en psychologie, en partie parce que les responsables du marketing l'utilisent à des fins commerciales. Cette nouvelle étude montre à quel point ils doivent être prudents, car le rouge et le bleu peuvent provoquer des réactions bien différentes, selon la tâche impliquée.

Pour les besoins de l'expérience, des étudiants ont été soumis à une série de tests cognitifs, la plupart à partir d'écrans d'ordinateur de couleur rouge ou bleue. Les deux couleurs pouvaient mettre en valeur leurs performances, mais de façon très différente.

Les étudiants ont mémorisé plus de mots quand la liste de mots à retenir se trouvait sur l'écran rouge. Invités à réfléchir aux différents usages d'une brique, les individus face à l'écran rouge ont dressé une liste pratique, comme «construire une maison», alors que ceux assis devant un écran bleu ont été plus créatifs.

Quand ils visionnaient des annonces publicitaires, ceux qui voyaient les écrans rouges se fixaient sur ce qui était à éviter: ils préféraient le dentifrice anti-gingivite à celui qui blanchit les dents. Ceux face au bleu choisissaient les images de voyage d'une pub filmée, plutôt que la technicité d'une autre.

Parce que les gens apprennent tôt que le rouge implique de fuir le danger, peut-être sont-ils ralentis par cette couleur, ce qui leur permet d'être meilleurs dans le discernement des détails lors de la mémorisation, de la relecture, avance Zhu. De même, ils associent le bleu au ciel, à la liberté, à la paix, ce qui favorise peut-être l'envie d'explorer et stimule la créativité.

«Il existe une corrélation entre ces couleurs et les différentes motivations», ajoute la chercheuse.

Si ces découvertes se confirment, la découverte du lien entre couleur et créativité pourrait être une avancée importante. Pionnier dans le domaine de la psychologie des couleurs, Andrew Elliot, de l'université de Rochester (New York), fait toutefois preuve de prudence, notant que l'étude ne prend en compte ni l'intensité ni l'éclat de la couleur considérée.

La recherche sur les couleurs concerne essentiellement le rouge. On sait, par exemple, qu'il favorise les sportifs qui le portent, parce qu'il intimide. Elliot a par ailleurs établi que le rouge rendait les femmes plus séduisantes aux yeux des hommes, une information importante à l'approche de la Saint-Valentin.




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer