Europe

Brick Lane, le quartier le plus décoiffant de Londres J'aime (3 votes)

Les huguenots et les Juifs d'Europe de l'Est y ont développé l'industrie textile. L'immigration du Bangladesh a transformé le paysage. Puis les artistes sont arrivés. Brick Lane est aujourd'hui un quartier vibrant, éclectique et totalement décoiffant. En particulier le dimanche. Un photoreportage de Martin Chamberland.

Ajouter à Ma Presse
  • Old Truman Brewery: La fermeture de la brasserie Black Eagle, à la fin des années 80, a libéré des dizaines de milliers de pieds carrés de part et d?autre de Brick Lane. Attirés par cet espace industriel abordable, artistes et organisateurs d?événements sont débarqués en masse et ont entraîné dans leur sillage la jeunesse bohème. | 27 juillet 2012

    Photos Martin Chamberland, La Presse 

    Old Truman Brewery: La fermeture de la brasserie Black Eagle, à la fin des années 80, a libéré des dizaines de milliers de pieds carrés de part et d?autre de Brick Lane. Attirés par cet espace industriel abordable, artistes et organisateurs d?événements sont débarqués en masse et ont entraîné dans leur sillage la jeunesse bohème. 

  • Le marché: Avec ses quelque 140 stands de vêtements, bijoux et accessoires inusités, ainsi que son appétissante sélection de mets ethniques, le Sunday (Up) Market est un incontournable de Brick Lane. La faune n?est pas matinale, alors plusieurs commerçants sont encore en train de s?installer à l?ouverture, à 10 h. | 27 juillet 2012

    Photos Martin Chamberland, La Presse 

    Le marché: Avec ses quelque 140 stands de vêtements, bijoux et accessoires inusités, ainsi que son appétissante sélection de mets ethniques, le Sunday (Up) Market est un incontournable de Brick Lane. La faune n?est pas matinale, alors plusieurs commerçants sont encore en train de s?installer à l?ouverture, à 10 h. 

  • BBQ: La popularité du barbecue dominical du Café 1001 ne se dément pas. Si vous n?avez pas la patience d?attendre, allez à l?autre bout de Dray Walk. Vous y trouverez les sandwichs aux viandes rôties de Turner and Roast, à manger sur une table de pique-nique au milieu des ?uvres d?art urbain de Corbet Place. | 27 juillet 2012

    Photos Martin Chamberland, La Presse 

    BBQ: La popularité du barbecue dominical du Café 1001 ne se dément pas. Si vous n?avez pas la patience d?attendre, allez à l?autre bout de Dray Walk. Vous y trouverez les sandwichs aux viandes rôties de Turner and Roast, à manger sur une table de pique-nique au milieu des ?uvres d?art urbain de Corbet Place. 

  • Vous trouverez ici tout ce dont vous n?avez pas besoin, et bien davantage. Des trottoirs aux arrière-boutiques, chaque espace libre se transforme en centre de liquidation des décennies antérieures. Et si vous n?avez pas de place pour de tels souvenirs dans vos valises, vous pouvez toujours vous faire couper les cheveux en plein air, parmi les tables croulant de vinyles usagés. Mémorable. | 27 juillet 2012

    Photos Martin Chamberland, La Presse 

    Vous trouverez ici tout ce dont vous n?avez pas besoin, et bien davantage. Des trottoirs aux arrière-boutiques, chaque espace libre se transforme en centre de liquidation des décennies antérieures. Et si vous n?avez pas de place pour de tels souvenirs dans vos valises, vous pouvez toujours vous faire couper les cheveux en plein air, parmi les tables croulant de vinyles usagés. Mémorable. 

  • Art urbain: L?est de Londres est une galerie à ciel ouvert. Remarquez, en sortant du Vintage Emporium, le cochon de l?artiste ROA (on est dans Bacon Street?). Et, en revenant vers Brick Lane, ce superbe «?street man?» de James Cochrane (alias Jimmy C), qui fait partie d?une série de portraits de sans-abri. | 27 juillet 2012

    Photos Martin Chamberland, La Presse 

    Art urbain: L?est de Londres est une galerie à ciel ouvert. Remarquez, en sortant du Vintage Emporium, le cochon de l?artiste ROA (on est dans Bacon Street?). Et, en revenant vers Brick Lane, ce superbe «?street man?» de James Cochrane (alias Jimmy C), qui fait partie d?une série de portraits de sans-abri. 

  • Pizza East: Au rez-de-chaussée du Tea Building, cette pizzéria doublée d?une charcuterie n?est pas dans Brick Lane, mais dans le quartier voisin de Shoreditch. Moins touristique, mais tout aussi créatif, l?endroit vaut assurément le détour. | 27 juillet 2012

    Photos Martin Chamberland, La Presse 

    Pizza East: Au rez-de-chaussée du Tea Building, cette pizzéria doublée d?une charcuterie n?est pas dans Brick Lane, mais dans le quartier voisin de Shoreditch. Moins touristique, mais tout aussi créatif, l?endroit vaut assurément le détour. 

  • The Vintage Emporium and Coffee House: Mi-café, mi-brocante, l?établissement d?Oliver Stanion ferait un malheur dans le Mile_End. Grignoter un scone dans ce bric-à-brac hors du temps sur une musique de speakeasy est une expérience en soi. | 27 juillet 2012

    Photos Martin Chamberland, La Presse 

    The Vintage Emporium and Coffee House: Mi-café, mi-brocante, l?établissement d?Oliver Stanion ferait un malheur dans le Mile_End. Grignoter un scone dans ce bric-à-brac hors du temps sur une musique de speakeasy est une expérience en soi.