Publié le 13 octobre 2017 à 13h58

Vivre

Boswell en mode brassage J'aime (0 vote)

Pour célébrer le lancement de sa salle de brassage, Boswell brasserie artisanale a lancé une grande semaine de festivités, qui prend fin dimanche. Nous en avons profité pour visiter les nouvelles installations.

Partage

Partager par courriel
  • Ce soir, une soirée gourmande avec accords bières et tartares est proposée tandis qu'un brunch festif clôturera les célébrations demain. | 13 octobre 2017

    PHOTO OLIVIER JEAN, LA PRESSE 

    Ce soir, une soirée gourmande avec accords bières et tartares est proposée tandis qu'un brunch festif clôturera les célébrations demain. 

  • Lorsqu'ils avaient imaginé ce projet, les proprios Nicolas Paquet et Philippe St-Cyr avaient choisi ce local dans l'optique où il leur serait possible de brasser un jour sur place. Deux ans après l'ouverture et à la suite de huit mois de rénovation, c'est maintenant chose faite! | 13 octobre 2017

    PHOTO OLIVIER JEAN, LA PRESSE 

    Lorsqu'ils avaient imaginé ce projet, les proprios Nicolas Paquet et Philippe St-Cyr avaient choisi ce local dans l'optique où il leur serait possible de brasser un jour sur place. Deux ans après l'ouverture et à la suite de huit mois de rénovation, c'est maintenant chose faite! 

  • Avec une capacité annuelle estimée à 500 hectolitres, la petite brasserie de quartier sera en mesure de fournir environ 80 % des 20 lignes de fût. À terme, le brasseur Philippe St-Cyr aimerait pouvoir offrir entre 12 et 15 produits brassés sur place. Les clients pourront même repartir avec un growler sous le bras. | 13 octobre 2017

    PHOTO OLIVIER JEAN, LA PRESSE 

    Avec une capacité annuelle estimée à 500 hectolitres, la petite brasserie de quartier sera en mesure de fournir environ 80 % des 20 lignes de fût. À terme, le brasseur Philippe St-Cyr aimerait pouvoir offrir entre 12 et 15 produits brassés sur place. Les clients pourront même repartir avec un growler sous le bras. 

  • Si le brasseur affirme vouloir explorer les houblons et les levures, la priorité sera d'offrir des produits bien faits. Un partenariat avec Rémy Couture de la pâtisserie Crémy, située tout près, est même déjà en branle afin de brasser prochainement un porter à la racinette. | 13 octobre 2017

    Photo Olivier Jean, La Presse 

    Si le brasseur affirme vouloir explorer les houblons et les levures, la priorité sera d'offrir des produits bien faits. Un partenariat avec Rémy Couture de la pâtisserie Crémy, située tout près, est même déjà en branle afin de brasser prochainement un porter à la racinette. 

  • En parallèle, Boswell continuera de faire brasser de plus grandes quantités à la coopérative MABRASSERIE, afin d'offrir des produits en canettes. D'ailleurs, on vient à peine de lancer la West Coast IPA tandis que la Double milshake IPA, brassée en collaboration avec Passeport en fût, sera également offerte prochainement. | 13 octobre 2017

    Photo Olivier Jean, La Presse 

    En parallèle, Boswell continuera de faire brasser de plus grandes quantités à la coopérative MABRASSERIE, afin d'offrir des produits en canettes. D'ailleurs, on vient à peine de lancer la West Coast IPA tandis que la Double milshake IPA, brassée en collaboration avec Passeport en fût, sera également offerte prochainement. 

  • Outre la bière, le Boswell mise sur une offre gourmande plus recherchée: onglet de boeuf mariné, maquereau poêlé avec pommes de terre rattes ou poulet à la fleur d'ail et chorizo figurent à la carte. Boswell participera également à l'événement MTLàTABLE au début novembre. | 13 octobre 2017

    Photo Olivier Jean, La Presse 

    Outre la bière, le Boswell mise sur une offre gourmande plus recherchée: onglet de boeuf mariné, maquereau poêlé avec pommes de terre rattes ou poulet à la fleur d'ail et chorizo figurent à la carte. Boswell participera également à l'événement MTLàTABLE au début novembre.