Reportages

Les cendres de Karachi J'aime (0 vote)

Le 12 septembre dernier, un violent incendie dans une usine de textile de Karachi au Pakistan prenait la vie de 264 employés.  Le photographe Diego Ibarra Sanchez du New York Times est retourné sur les lieux.  Images saisissantes d'une tragédie presque oubliée.

Partage

Partager par courriel
  • Le site de l'incendie dévastateur qui emporta la vie de 264 employés. | 11 décembre 2012

    Diego Ibarra Sanchez, The New York Times 

    Le site de l'incendie dévastateur qui emporta la vie de 264 employés. 

  • Un survivant de l'incendie retourne sur son ancien lieu de travail | 11 décembre 2012

    Diego Ibarra Sanchez, The New York Times 

    Un survivant de l'incendie retourne sur son ancien lieu de travail 

  • Deux femmes nettoient les débris. | 11 décembre 2012

    Diego Ibarra Sanchez, The New York Times 

    Deux femmes nettoient les débris. 

  • La mère d'Ahsan Ahmed, un employé qui a péri dans l'incendie de l'usine de textile Ali Enterprise | 11 décembre 2012

    Diego Ibarra Sanchez, The New York Times 

    La mère d'Ahsan Ahmed, un employé qui a péri dans l'incendie de l'usine de textile Ali Enterprise 

  • Muhammad Siraj a perdu son fils et sa fille dans l'incendie. | 11 décembre 2012

    Diego Ibarra Sanchez, The New York Times 

    Muhammad Siraj a perdu son fils et sa fille dans l'incendie. 

  • Sur un mur de l'usine en ruine, une photo d'Azman, un employé de l'usine qui compte parmi les victimes | 11 décembre 2012

    Diego Ibarra Sanchez, The New York Times 

    Sur un mur de l'usine en ruine, une photo d'Azman, un employé de l'usine qui compte parmi les victimes 

  • Des sandales d'employées jonchent le sol | 11 décembre 2012

    Diego Ibarra Sanchez, The New York Times 

    Des sandales d'employées jonchent le sol 

  • Un survivant parmi les ruines | 11 décembre 2012

    Diego Ibarra Sanchez, The New York Times 

    Un survivant parmi les ruines 

  • Sugra Khatoon regarde un photo de son fils, Azmaing. | 11 décembre 2012

    Diego Ibarra Sanchez, The New York Times 

    Sugra Khatoon regarde un photo de son fils, Azmaing. 

  • Une morgue de Karachi où des corps des victimes attendent toujours d'être identifiés. | 11 décembre 2012

    Diego Ibarra Sanchez, The New York Times 

    Une morgue de Karachi où des corps des victimes attendent toujours d'être identifiés. 

  • Un monument de fortune érigé par des parents et amis des victimes à l'extérieur de l'usine. | 11 décembre 2012

    Diego Ibarra Sanchez, The New York Times 

    Un monument de fortune érigé par des parents et amis des victimes à l'extérieur de l'usine. 

  • Des corps de victimes qui attendent toujours leur identification. | 11 décembre 2012

    Diego Ibarra Sanchez, The New York Times 

    Des corps de victimes qui attendent toujours leur identification. 

  • Arzahallam, 12 ans, devant la tombe de son frère Azman. | 11 décembre 2012

    Diego Ibarra Sanchez, The New York Times 

    Arzahallam, 12 ans, devant la tombe de son frère Azman.