Publié le 14 décembre 2017 à 15h18

Habitation

Point de vue majestueux à Potton J'aime (1 vote)

Composée de quatre cubes largement vitrés autour d'un volume central, cette résidence secondaire érigée à Potton surplombe le lac Memphrémagog.

Partage

Partager par courriel
  • Les revêtements de bois en cèdre et en épinette distinguent chacun des volumes et apportent beaucoup de chaleur à cette propriété contemporaine imaginée par l'architecte Eric Tremblay, de l'Atelier Boom Town. Le concept laisse toute la place à la nature, comme en témoigne l'entrée entièrement vitrée. Le scintillement de l'eau et la végétation créent un décor vivant qui change constamment. | 14 décembre 2017

    PHOTO STEVE MONTPETIT FOURNIE PAR ATELIER BOOM TOWN 

    Les revêtements de bois en cèdre et en épinette distinguent chacun des volumes et apportent beaucoup de chaleur à cette propriété contemporaine imaginée par l'architecte Eric Tremblay, de l'Atelier Boom Town. Le concept laisse toute la place à la nature, comme en témoigne l'entrée entièrement vitrée. Le scintillement de l'eau et la végétation créent un décor vivant qui change constamment. 

  • Les propriétaires ont longtemps cherché un endroit adéquat pour construire au bord de l'eau. «Il y a beaucoup de terrains à vendre, mais ils ne sont pas toujours assez grands ou ils sont déjà occupés par une construction. Celui-ci peut contenir trois chalets et offre un accès direct au lac, où l'on se baigne facilement», souligne l'architecte. La complexité de l'aménagement imposait de libérer un accès pour les pompiers. | 14 décembre 2017

    PHOTO STEVE MONTPETIT FOURNIE PAR ATELIER BOOM TOWN 

    Les propriétaires ont longtemps cherché un endroit adéquat pour construire au bord de l'eau. «Il y a beaucoup de terrains à vendre, mais ils ne sont pas toujours assez grands ou ils sont déjà occupés par une construction. Celui-ci peut contenir trois chalets et offre un accès direct au lac, où l'on se baigne facilement», souligne l'architecte. La complexité de l'aménagement imposait de libérer un accès pour les pompiers. 

  • Les volumes, les avancées, les différents niveaux et les revêtements contrastants confèrent une dynamique et un style distinctif à cette maison contemporaine, loin des modèles au look stérile. «Elle est composée d'un grand volume central vertical sur lequel viennent se raccrocher deux volumes de chaque côté. Ça brise la volumétrie et c'est moins imposant», dit Eric Tremblay. | 14 décembre 2017

    PHOTO STEVE MONTPETIT FOURNIE PAR ATELIER BOOM TOWN 

    Les volumes, les avancées, les différents niveaux et les revêtements contrastants confèrent une dynamique et un style distinctif à cette maison contemporaine, loin des modèles au look stérile. «Elle est composée d'un grand volume central vertical sur lequel viennent se raccrocher deux volumes de chaque côté. Ça brise la volumétrie et c'est moins imposant», dit Eric Tremblay. 

  • Du haut des marches en pénétrant dans la maison, on aperçoit la salle à manger qui s'organise autour d'une immense table réalisée par le propriétaire. «Il a fabriqué tout le mobilier en bois de la maison. C'est son hobby», poursuit l'architecte. Le lustre est aussi une création du propriétaire. «Il a acheté trois lumières DEL qu'il a assemblées dans un cadre en acier. L'ensemble est original, bien que composé à partir d'éléments très conventionnels.» | 14 décembre 2017

    PHOTO STEVE MONTPETIT FOURNIE PAR ATELIER BOOM TOWN 

    Du haut des marches en pénétrant dans la maison, on aperçoit la salle à manger qui s'organise autour d'une immense table réalisée par le propriétaire. «Il a fabriqué tout le mobilier en bois de la maison. C'est son hobby», poursuit l'architecte. Le lustre est aussi une création du propriétaire. «Il a acheté trois lumières DEL qu'il a assemblées dans un cadre en acier. L'ensemble est original, bien que composé à partir d'éléments très conventionnels.» 

  • L'architecte a travaillé avec les textures et il a habillé les murs de la partie centrale de planches de pin d'un blanc plus chaud que celui du gypse. «Le béton, le verre et le quartz composent l'essentiel des matériaux. Il y a peu de bois, juste assez pour apporter de la chaleur, mais l'ensemble est très épuré. Nous avons apporté un soin particulier aux rambardes de verre, qui ne comprennent ni quincaillerie ni main courante afin de maximiser la vue». | 14 décembre 2017

    PHOTO STEVE MONTPETIT FOURNIE PAR ATELIER BOOM TOWN 

    L'architecte a travaillé avec les textures et il a habillé les murs de la partie centrale de planches de pin d'un blanc plus chaud que celui du gypse. «Le béton, le verre et le quartz composent l'essentiel des matériaux. Il y a peu de bois, juste assez pour apporter de la chaleur, mais l'ensemble est très épuré. Nous avons apporté un soin particulier aux rambardes de verre, qui ne comprennent ni quincaillerie ni main courante afin de maximiser la vue». 

  • Une large porte pliante à la base du mur-rideau permet d'agrandir la salle à manger et de recevoir de très grandes tablées aux beaux jours. «On a fait un plateau pour asseoir le rez-de-jardin, car il y a un dénivelé imposant. C'était important d'avoir des espaces extérieurs connectés avec le chalet et le terrain», dit l'architecte. La symétrie entre l'intérieur et l'extérieur forme une belle perspective. | 14 décembre 2017

    PHOTO STEVE MONTPETIT FOURNIE PAR ATELIER BOOM TOWN 

    Une large porte pliante à la base du mur-rideau permet d'agrandir la salle à manger et de recevoir de très grandes tablées aux beaux jours. «On a fait un plateau pour asseoir le rez-de-jardin, car il y a un dénivelé imposant. C'était important d'avoir des espaces extérieurs connectés avec le chalet et le terrain», dit l'architecte. La symétrie entre l'intérieur et l'extérieur forme une belle perspective. 

  • Rien ne laisse place au superflu dans cet intérieur, le principe étant d'aller à l'essentiel pour donner la vedette au paysage. En revanche, le confort est indispensable. Un canapé d'angle (IKEA) et un foyer au bois (Valcourt) invitent assurément à la détente. Là aussi, la table a été conçue par le propriétaire. | 14 décembre 2017

    PHOTO STEVE MONTPETIT FOURNIE PAR ATELIER BOOM TOWN 

    Rien ne laisse place au superflu dans cet intérieur, le principe étant d'aller à l'essentiel pour donner la vedette au paysage. En revanche, le confort est indispensable. Un canapé d'angle (IKEA) et un foyer au bois (Valcourt) invitent assurément à la détente. Là aussi, la table a été conçue par le propriétaire. 

  • La simplicité est de mise dans toutes les chambres, y compris la principale, qui jouit d'une vaste terrasse. Rien ne laisse apparaître le garde-corps vitré, dénué de quincaillerie, à l'instar de celui de l'escalier. «C'était un facteur primordial du projet afin d'avoir le moins d'interférence possible avec le lac», précise Eric Tremblay. | 14 décembre 2017

    PHOTO STEVE MONTPETIT FOURNIE PAR ATELIER BOOM TOWN 

    La simplicité est de mise dans toutes les chambres, y compris la principale, qui jouit d'une vaste terrasse. Rien ne laisse apparaître le garde-corps vitré, dénué de quincaillerie, à l'instar de celui de l'escalier. «C'était un facteur primordial du projet afin d'avoir le moins d'interférence possible avec le lac», précise Eric Tremblay. 

  • Un dortoir s'ajoute aux quatre chambres de la résidence et la capacité de couchage peut aller jusqu'à 16 personnes. Quand les propriétaires l'ont fait construire, ils souhaitaient profiter de la maison, mais aussi la louer. Plusieurs familles peuvent se retrouver ici, et c'est très festif pour les enfants d'être tous regroupés dans ce même espace pour dormir. | 14 décembre 2017

    PHOTO STEVE MONTPETIT FOURNIE PAR ATELIER BOOM TOWN 

    Un dortoir s'ajoute aux quatre chambres de la résidence et la capacité de couchage peut aller jusqu'à 16 personnes. Quand les propriétaires l'ont fait construire, ils souhaitaient profiter de la maison, mais aussi la louer. Plusieurs familles peuvent se retrouver ici, et c'est très festif pour les enfants d'être tous regroupés dans ce même espace pour dormir. 

  • Le plancher de béton radiant dans toute la maison maximise le confort, notamment dans les salles de bains. La douche de celle-ci est revêtue de mosaïque de marbre (Ciot), dont la noblesse fait écho à celle de tous les matériaux qui habitent la demeure. Meuble-lavabo: IKEA; comptoir en quartz: Ciot; robinetterie Rubi et céramique Ramacieri Soligo. | 14 décembre 2017

    PHOTO STEVE MONTPETIT FOURNIE PAR ATELIER BOOM TOWN 

    Le plancher de béton radiant dans toute la maison maximise le confort, notamment dans les salles de bains. La douche de celle-ci est revêtue de mosaïque de marbre (Ciot), dont la noblesse fait écho à celle de tous les matériaux qui habitent la demeure. Meuble-lavabo: IKEA; comptoir en quartz: Ciot; robinetterie Rubi et céramique Ramacieri Soligo.