Le Droit

Nos photos de l'année J'aime (2 votes)

Partage

Partager par courriel
  • Au début janvier 2012, des musulmans de la région sont réunis pour la prière au Centre islamique de l'Outaouais, sur la rue Lois, dans le secteur Hull, quelques jours après que la mosquée eut été victime de vandalisme. Plusieurs graffitis à caractère haineux avaient été peints à l'aérosol sur les murs et les portes d'entrée de la mosquée. Quelques jours plus tôt, des fenêtres de l'édifice avaient été fracassées, et des voitures garées dans le stationnement avaient été partiellement incendiées. | 25 décembre 2012

    Martin Roy, LeDroit 

    Au début janvier 2012, des musulmans de la région sont réunis pour la prière au Centre islamique de l'Outaouais, sur la rue Lois, dans le secteur Hull, quelques jours après que la mosquée eut été victime de vandalisme. Plusieurs graffitis à caractère haineux avaient été peints à l'aérosol sur les murs et les portes d'entrée de la mosquée. Quelques jours plus tôt, des fenêtres de l'édifice avaient été fracassées, et des voitures garées dans le stationnement avaient été partiellement incendiées. 

  • Près de 130 personnes, des initiées comme des néophytes, ont participé à des ateliers de yoga à la Cabane en bois rond, à la mi-mars 2012. Elles ont eu l'occasion d'expérimenter différents styles, allant du plus doux au plus dynamique. «C'est une mode qui dure depuis 5000 ans», avait souligné l'organisatrice du deuxième Rassemblement yoga, Suzanne Moorhead. | 25 décembre 2012

    Martin Roy, LeDroit 

    Près de 130 personnes, des initiées comme des néophytes, ont participé à des ateliers de yoga à la Cabane en bois rond, à la mi-mars 2012. Elles ont eu l'occasion d'expérimenter différents styles, allant du plus doux au plus dynamique. «C'est une mode qui dure depuis 5000 ans», avait souligné l'organisatrice du deuxième Rassemblement yoga, Suzanne Moorhead. 

  • Des étudiants qui s'opposaient à la hausse des droits de scolarité ont pris d'assaut le pavillon Alexandre-Taché de l'Université du Québec en Outaouais (UQO), vers 6h, au matin du 16 avril 2012, faisant fi de l'injonction ordonnant la reprise des cours, accordée quelques jours plus tôt par la Cour supérieure. | 25 décembre 2012

    Martin Roy, LeDroit 

    Des étudiants qui s'opposaient à la hausse des droits de scolarité ont pris d'assaut le pavillon Alexandre-Taché de l'Université du Québec en Outaouais (UQO), vers 6h, au matin du 16 avril 2012, faisant fi de l'injonction ordonnant la reprise des cours, accordée quelques jours plus tôt par la Cour supérieure. 

  • Des étudiants qui s'opposaient à la hausse des droits de scolarité ont pris d'assaut le pavillon Alexandre-Taché de l'Université du Québec en Outaouais (UQO), vers 6h, au matin du 16 avril 2012, faisant fi de l'injonction ordonnant la reprise des cours, accordée quelques jours plus tôt par la Cour supérieure. | 25 décembre 2012

    Martin Roy, LeDroit 

    Des étudiants qui s'opposaient à la hausse des droits de scolarité ont pris d'assaut le pavillon Alexandre-Taché de l'Université du Québec en Outaouais (UQO), vers 6h, au matin du 16 avril 2012, faisant fi de l'injonction ordonnant la reprise des cours, accordée quelques jours plus tôt par la Cour supérieure. 

  • Des étudiants qui s'opposaient à la hausse des droits de scolarité ont pris d'assaut le pavillon Alexandre-Taché de l'Université du Québec en Outaouais (UQO), vers 6h, au matin du 16 avril 2012, faisant fi de l'injonction ordonnant la reprise des cours, accordée quelques jours plus tôt par la Cour supérieure. | 25 décembre 2012

    Martin Roy, LeDroit 

    Des étudiants qui s'opposaient à la hausse des droits de scolarité ont pris d'assaut le pavillon Alexandre-Taché de l'Université du Québec en Outaouais (UQO), vers 6h, au matin du 16 avril 2012, faisant fi de l'injonction ordonnant la reprise des cours, accordée quelques jours plus tôt par la Cour supérieure. 

  • Une marée rouge et blanche a déferlé sur Ottawa dans le cadre des célébrations du 145e anniversaire du Canada, le 1er juillet 2012. Pendant que des milliers d'unifoliés flottaient dans les airs, certains optaient pour un accoutrement à saveur canadienne dans se promener au centre-ville. | 25 décembre 2012

    Martin Roy, LeDroit 

    Une marée rouge et blanche a déferlé sur Ottawa dans le cadre des célébrations du 145e anniversaire du Canada, le 1er juillet 2012. Pendant que des milliers d'unifoliés flottaient dans les airs, certains optaient pour un accoutrement à saveur canadienne dans se promener au centre-ville. 

  • Le mot «historique» était sur toutes les lèvres, le 7 juillet 2012, alors que plus d'un millier de Canadiens d'origine libyenne ont convergé vers la région de la capitale nationale afin de participer aux premières élections législatives de l'après-Kadhafi. Bien des membres de la communauté libyenne du pays ont exhibé fièrement leur doigt marqué à l'encre, signe de leur vote, lors du passage du Droit. | 25 décembre 2012

    Martin Roy, LeDroit 

    Le mot «historique» était sur toutes les lèvres, le 7 juillet 2012, alors que plus d'un millier de Canadiens d'origine libyenne ont convergé vers la région de la capitale nationale afin de participer aux premières élections législatives de l'après-Kadhafi. Bien des membres de la communauté libyenne du pays ont exhibé fièrement leur doigt marqué à l'encre, signe de leur vote, lors du passage du Droit. 

  • Des centaines de zombies, enchaînés, les yeux exorbités, le visage ensanglanté, les membres et les organes mutilés, ont déambulé en trébuchant dans le centre-ville d'Ottawa, le 27 octobre 2012. Les créatures ont traîné leurs carcasses du parc Macdonald Gardens, dans le quartier Côte-de-Sable, jusqu'à la colline du Parlement, au profit de la banque alimentaire d'Ottawa. | 25 décembre 2012

    Martin Roy, LeDroit 

    Des centaines de zombies, enchaînés, les yeux exorbités, le visage ensanglanté, les membres et les organes mutilés, ont déambulé en trébuchant dans le centre-ville d'Ottawa, le 27 octobre 2012. Les créatures ont traîné leurs carcasses du parc Macdonald Gardens, dans le quartier Côte-de-Sable, jusqu'à la colline du Parlement, au profit de la banque alimentaire d'Ottawa. 

  • Le gardien numéro un des Sénateurs d'Ottawa, Craig Anderson, se rafraîchi pendant un arrêt de jeu lors d'un match contre les Devils du New Jersey, le 2 janvier 2012. Cette photo a été prise un peu plus d'un mois avant qu'il ne se coupe un doigt de la main droite, en tentant de séparer du poulet congelé avec un couteau. Le jeune Robin Lehner et le géant Ben Bishop tiendront le fort pendant son absence d'un mois. | 25 décembre 2012

    Patrick Woodbury, LeDroit 

    Le gardien numéro un des Sénateurs d'Ottawa, Craig Anderson, se rafraîchi pendant un arrêt de jeu lors d'un match contre les Devils du New Jersey, le 2 janvier 2012. Cette photo a été prise un peu plus d'un mois avant qu'il ne se coupe un doigt de la main droite, en tentant de séparer du poulet congelé avec un couteau. Le jeune Robin Lehner et le géant Ben Bishop tiendront le fort pendant son absence d'un mois. 

  • Le défenseur-vedette des Sénateurs d'Ottawa, Erik Karlsson, décoche un tir lors d'un match contre les Capitals de Washington, le 22 février 2012. Il terminera sa saison de 78 points avec le trophée Norris et un contrat qui lui rapportera 45,5 millions $ sur sept ans. | 25 décembre 2012

    Patrick Woodbury, LeDroit 

    Le défenseur-vedette des Sénateurs d'Ottawa, Erik Karlsson, décoche un tir lors d'un match contre les Capitals de Washington, le 22 février 2012. Il terminera sa saison de 78 points avec le trophée Norris et un contrat qui lui rapportera 45,5 millions $ sur sept ans. 

  • Une imposante présence des forces policières, des grévistes venus de Montréal pour manifester, des rues bloquées, des coups de matraque, du poivre de Cayenne, des blessés et 151 arrestations ont marqué le 19 avril 2012, aux abords de l'Université du Québec en Outaouais. Deux manifestants souffrent de lacérations à la tête. | 25 décembre 2012

    Patrick Woodbury, LeDroit 

    Une imposante présence des forces policières, des grévistes venus de Montréal pour manifester, des rues bloquées, des coups de matraque, du poivre de Cayenne, des blessés et 151 arrestations ont marqué le 19 avril 2012, aux abords de l'Université du Québec en Outaouais. Deux manifestants souffrent de lacérations à la tête. 

  • Une imposante présence des forces policières, des grévistes venus de Montréal pour manifester, des rues bloquées, des coups de matraque, du poivre de Cayenne, des blessés et 151 arrestations ont marqué le 19 avril 2012, aux abords de l'Université du Québec en Outaouais. Deux manifestants souffrent de lacérations à la tête. | 25 décembre 2012

    Patrick Woodbury, LeDroit 

    Une imposante présence des forces policières, des grévistes venus de Montréal pour manifester, des rues bloquées, des coups de matraque, du poivre de Cayenne, des blessés et 151 arrestations ont marqué le 19 avril 2012, aux abords de l'Université du Québec en Outaouais. Deux manifestants souffrent de lacérations à la tête. 

  • À deux semaines des Jeux olympiques de Londres, le 12 juillet 2012, le Comité olympique canadien annonce que le triathlète Simon Whitfield sera le porte-drapeau de la délégation d'athlètes dépêchée par le Canada aux Jeux olympiques de Londres. Une vilaine chute au début de la portion à vélo de son triathlon a mis fin à son aventure olympique. | 25 décembre 2012

    Patrick Woodbury, LeDroit 

    À deux semaines des Jeux olympiques de Londres, le 12 juillet 2012, le Comité olympique canadien annonce que le triathlète Simon Whitfield sera le porte-drapeau de la délégation d'athlètes dépêchée par le Canada aux Jeux olympiques de Londres. Une vilaine chute au début de la portion à vélo de son triathlon a mis fin à son aventure olympique. 

  • Madonna a fait danser 14 600 fans avec son spectacle MDNA, le 16 septembre 2012, à la Place Banque Scotia. Jamais, de toute sa carrière, l'icône de la pop n'avait pris le temps de s'arrêter visiter la capitale fédérale dans le cadre de ses tournées. | 25 décembre 2012

    Patrick Woodbury, LeDroit 

    Madonna a fait danser 14 600 fans avec son spectacle MDNA, le 16 septembre 2012, à la Place Banque Scotia. Jamais, de toute sa carrière, l'icône de la pop n'avait pris le temps de s'arrêter visiter la capitale fédérale dans le cadre de ses tournées. 

  • Fred Pellerin est de passage à la Maison de la culture de Gatineau, à la mi-novembre, pour deux représentations à guichets fermés de son nouveau spectacle intitulé De peigne et de misère. Seul sur scène, assis sur sa chaise ou debout à son micro, l'irréductible conteur de Saint-Élie-de-Caxton s'accompagne à la guitare, à l'accordéon et l'harmonica, le temps de livrer quelques chansons. | 25 décembre 2012

    SIMON SÉGUIN-BERTRAND, LeDroit 

    Fred Pellerin est de passage à la Maison de la culture de Gatineau, à la mi-novembre, pour deux représentations à guichets fermés de son nouveau spectacle intitulé De peigne et de misère. Seul sur scène, assis sur sa chaise ou debout à son micro, l'irréductible conteur de Saint-Élie-de-Caxton s'accompagne à la guitare, à l'accordéon et l'harmonica, le temps de livrer quelques chansons. 

  • Après plus de 34 ans en journalisme, dont 24 au quotidien LeDroit, notre collègue Marc André Joanisse, 57 ans, a décidé d'accrocher sa plume et de rentrer dans son jardin. Les lecteurs l'ont surtout connu comme journaliste aux arts et spectacles. Mais Marc André a touché un peu à tout durant sa carrière au Droit. | 25 décembre 2012

    SIMON SÉGUIN-BERTRAND, LeDroit 

    Après plus de 34 ans en journalisme, dont 24 au quotidien LeDroit, notre collègue Marc André Joanisse, 57 ans, a décidé d'accrocher sa plume et de rentrer dans son jardin. Les lecteurs l'ont surtout connu comme journaliste aux arts et spectacles. Mais Marc André a touché un peu à tout durant sa carrière au Droit. 

  • Entre 200 et 300 manifestants ont envahi les corridors du campus Gabrielle-Roy du Cégep de l'Outaouais, sur le coup de 8 h, le 3 mai 2012, pour s'opposer à la tenue des cours. Ils ont obtenu gain de cause une vingtaine de minutes plus tard, lorsque la direction a décidé d'annuler les cours pour la journée. | 25 décembre 2012

    Simon Séguin-Bertrand, LeDroit 

    Entre 200 et 300 manifestants ont envahi les corridors du campus Gabrielle-Roy du Cégep de l'Outaouais, sur le coup de 8 h, le 3 mai 2012, pour s'opposer à la tenue des cours. Ils ont obtenu gain de cause une vingtaine de minutes plus tard, lorsque la direction a décidé d'annuler les cours pour la journée. 

  • La guerre des nerfs se déplace dans la rue, le 18 avril 2012, alors que 200 manifestants contre la reprise des cours à l'Université du Québec en Outaouais se retrouvent prisonniers entre deux lignes de l'escouade anti-émeute de la police de Gatineau. Bilan des opérations: plus de 160 arrestations et autant de constats d'infraction. | 25 décembre 2012

    Simon Séguin-Bertrand, LeDroit 

    La guerre des nerfs se déplace dans la rue, le 18 avril 2012, alors que 200 manifestants contre la reprise des cours à l'Université du Québec en Outaouais se retrouvent prisonniers entre deux lignes de l'escouade anti-émeute de la police de Gatineau. Bilan des opérations: plus de 160 arrestations et autant de constats d'infraction. 

  • La guerre des nerfs se déplace dans la rue, le 18 avril 2012, alors que 200 manifestants contre la reprise des cours à l'Université du Québec en Outaouais se retrouvent prisonniers entre deux lignes de l'escouade anti-émeute de la police de Gatineau. Bilan des opérations: plus de 160 arrestations et autant de constats d'infraction. | 25 décembre 2012

    Étienne Ranger, LeDroit 

    La guerre des nerfs se déplace dans la rue, le 18 avril 2012, alors que 200 manifestants contre la reprise des cours à l'Université du Québec en Outaouais se retrouvent prisonniers entre deux lignes de l'escouade anti-émeute de la police de Gatineau. Bilan des opérations: plus de 160 arrestations et autant de constats d'infraction. 

  • Prenez le fils aîné de la lignée des Marley, Ziggy, ajoutez le timbre de voix du père, le phrasé, les dreadlocks tentaculaires et la nonchalance du Sud, vous obtiendrez la soirée la plus courue du Festival international de jazz d'Ottawa, le 26 juin 2012. | 25 décembre 2012

    ETIENNE RANGER, LeDroit 

    Prenez le fils aîné de la lignée des Marley, Ziggy, ajoutez le timbre de voix du père, le phrasé, les dreadlocks tentaculaires et la nonchalance du Sud, vous obtiendrez la soirée la plus courue du Festival international de jazz d'Ottawa, le 26 juin 2012. 

  • Le dalaï-lama est de passage à Ottawa, le 27 avril 2012, dans le cadre de la 6e Convention mondiale des parlementaires pour le Tibet. Dans une allocation prononcée à l'Hôtel Lord Elgin, le leader en exil déclare que l'antique culture tibétaine risque de mourir. Le leader de 76 ans a plus tard été reçu en privé par le premier ministre Stephen Harper dans son bureau de la colline parlementaire. | 25 décembre 2012

    ETIENNE RANGER, LeDroit 

    Le dalaï-lama est de passage à Ottawa, le 27 avril 2012, dans le cadre de la 6e Convention mondiale des parlementaires pour le Tibet. Dans une allocation prononcée à l'Hôtel Lord Elgin, le leader en exil déclare que l'antique culture tibétaine risque de mourir. Le leader de 76 ans a plus tard été reçu en privé par le premier ministre Stephen Harper dans son bureau de la colline parlementaire. 

  • Ottawa et Gatineau font partie des quelques villes, avec Paris et Los Angeles, qui offrent une place à l'expression des graffiteurs. Gatineau propose près de 30 endroits dédiés, alors que des artistes de la rue d'Ottawa font honneur au plus grand mur du genre au Canada. | 25 décembre 2012

    ETIENNE RANGER, LeDroit 

    Ottawa et Gatineau font partie des quelques villes, avec Paris et Los Angeles, qui offrent une place à l'expression des graffiteurs. Gatineau propose près de 30 endroits dédiés, alors que des artistes de la rue d'Ottawa font honneur au plus grand mur du genre au Canada.