International

Massacre en Syrie J'aime (23 votes)

AVERTISSEMENT: les images qui suivent peuvent être difficiles à supporter. L'armée syrienne est accusée d'avoir lancé une attaque chimique près de Damas, une offensive qui aurait fait jusqu'à 1300 morts selon l'opposition syrienne. Si l'utilisation d'armes chimiques n'a pas été confirmée et que le bilan final reste à être établi, l'attaque a soulevé de vives réactions dans la communauté internationale.

Partage

Partager par courriel
  • Le Conseil de sécurité de l'ONU devait se réunir mercredi à compter de 15h00 à propos de «ce massacre» imputé aux hommes de Bachar al-Assad. | 21 août 2013

    PHOTO AFP/SHAAM NEWS NETWORK 

    Le Conseil de sécurité de l'ONU devait se réunir mercredi à compter de 15h00 à propos de «ce massacre» imputé aux hommes de Bachar al-Assad. 

  • Un survivant de ce que les rebelles syriens ont qualifié d'attaque chimique tente de récupérer dans une mosquée de Douma, dans le centre de la capitale syrienne. | 21 août 2013

    PHOTO BASSAMKHABIEH, REUTERS 

    Un survivant de ce que les rebelles syriens ont qualifié d'attaque chimique tente de récupérer dans une mosquée de Douma, dans le centre de la capitale syrienne. 

  • L'attaque aurait fait jusqu'à 1300 morts selon l'opposition syrienne, dont beaucoup de femmes et d'enfants. | 21 août 2013

    PHOTO AP 

    L'attaque aurait fait jusqu'à 1300 morts selon l'opposition syrienne, dont beaucoup de femmes et d'enfants. 

  • Plusieurs photos et vidéos diffusées par des militants à titre de preuves de l'utilisation d'armes chimiques par les forces du régime montrent des corps d'enfants et d'adultes étendus sur le sol et ne présentant aucunes traces de blessures. | 21 août 2013

    PHOTO AFP/SHAAM NEWS NETWORK 

    Plusieurs photos et vidéos diffusées par des militants à titre de preuves de l'utilisation d'armes chimiques par les forces du régime montrent des corps d'enfants et d'adultes étendus sur le sol et ne présentant aucunes traces de blessures. 

  • Un homme court avec un jeune garçon dans ses bras, alors que des civils d'un village de la province de Raqqa, dans l'est de la Syrie, fuient à l'annonce de frappes de l'aviation syrienne. | 21 août 2013

    PHOTO NOUR FOURAT, REUTERS 

    Un homme court avec un jeune garçon dans ses bras, alors que des civils d'un village de la province de Raqqa, dans l'est de la Syrie, fuient à l'annonce de frappes de l'aviation syrienne.