International

La Presse en Égypte J'aime (3 votes)

L'Égypte traverse sa plus importante crise depuis le soulèvement populaire qui a poussé Hosni Moubarak vers la sortie en 2011. Depuis deux semaines, les manifestations se multiplient, sombrant souvent dans de violents affrontements entre pro- et anti-Morsi. Au coeur de la discorde: un référendum sur un projet de nouvelle constitution qui doit avoir lieu samedi. Et deux camps d'Égyptiens que tout semble séparer. Notre photographe Marco Campanozzi braque son objectif sur une Égypte qui, sortie du printemps, peine aujourd'hui à trouver l'été.

Partage

Partager par courriel
  • Après être venu à bout du périmètre de sécurité, les protestataires ont choisi de manifester dans la bonne humeur sous les fenêtres du président Morsi. | 12 décembre 2012

    PHOTO MARCO CAMPANOZZI, LA PRESSE 

    Après être venu à bout du périmètre de sécurité, les protestataires ont choisi de manifester dans la bonne humeur sous les fenêtres du président Morsi. 

  • Le mur de béton érigé autour du palais présidentiel n'a pas réussi à décourager les manifestants. | 12 décembre 2012

    PHOTO MARCO CAMPANOZZI, LA PRESSE 

    Le mur de béton érigé autour du palais présidentiel n'a pas réussi à décourager les manifestants. 

  • Malgré l'énorme barrière de béton entourant le siège de la présidence égyptienne, les manifestants anti-Morsi sont parvenus à s'approcher des bureaux du chef de l'État. | 12 décembre 2012

    PHOTO MARCO CAMPANOZZI, LA PRESSE 

    Malgré l'énorme barrière de béton entourant le siège de la présidence égyptienne, les manifestants anti-Morsi sont parvenus à s'approcher des bureaux du chef de l'État. 

  • L'armée a été appelée en renfort afin de maintenir le calme dans la capitale malgré les manifestations, hier, au lendemain d'affrontements entre partisans et opposants du président Morsi où la police égyptienne est restée impuissante. | 12 décembre 2012

    PHOTO MARCO CAMPANOZZI, LA PRESSE 

    L'armée a été appelée en renfort afin de maintenir le calme dans la capitale malgré les manifestations, hier, au lendemain d'affrontements entre partisans et opposants du président Morsi où la police égyptienne est restée impuissante. 

  • L'immense barrière de béton, de grilles et de barbelés érigée par l'armée autour du palais présidentiel égyptien pour calmer les ardeurs des protestataires n'a pas eu raison, hier, de la détermination de dizaines de milliers d'entre eux. | 12 décembre 2012

    PHOTO MARCO CAMPANOZZI, LA PRESSE 

    L'immense barrière de béton, de grilles et de barbelés érigée par l'armée autour du palais présidentiel égyptien pour calmer les ardeurs des protestataires n'a pas eu raison, hier, de la détermination de dizaines de milliers d'entre eux. 

  • Un hôpital de fortune est aménagé dans une église non loin du préimètre de sécurité entourant le palais présidentiel. | 12 décembre 2012

    PHOTO MARCO CAMPANOZZI, LA PRESSE 

    Un hôpital de fortune est aménagé dans une église non loin du préimètre de sécurité entourant le palais présidentiel. 

  • Des centaines de partisans d'organisations islamistes ont pris d'assaut Media City, hier, haut lieu du cinéma et de la télévision, en banlieue du Caire. Les partisans du président Morsi réclament que leur voix soit entendue dans les médias. | 10 décembre 2012

    PHOTO MARCO CAMPANOZZI, LA PRESSE 

    Des centaines de partisans d'organisations islamistes ont pris d'assaut Media City, hier, haut lieu du cinéma et de la télévision, en banlieue du Caire. Les partisans du président Morsi réclament que leur voix soit entendue dans les médias. 

  • Le jeune médecin Muhammed Asi tient un «hôpital de campagne» avec quelques collègues, à proximité du palais présidentiel. | 10 décembre 2012

    PHOTO MARCO CAMPANOZZI, LA PRESSE 

    Le jeune médecin Muhammed Asi tient un «hôpital de campagne» avec quelques collègues, à proximité du palais présidentiel. 

  • L'armée égyptienne est omniprésente à proximité du palais présidentiel, dans le chic quartier Héliopolis. | 10 décembre 2012

    PHOTO MARCO CAMPANOZZI, LA PRESSE 

    L'armée égyptienne est omniprésente à proximité du palais présidentiel, dans le chic quartier Héliopolis. 

  • Le périmètre entourant le palais est protégé par une clôture formée de murs de béton et de conteneurs. | 10 décembre 2012

    PHOTO MARCO CAMPANOZZI, LA PRESSE 

    Le périmètre entourant le palais est protégé par une clôture formée de murs de béton et de conteneurs. 

  • Les chars d'assaut se multiplient dans les rues de la capitale égyptienne. | 10 décembre 2012

    PHOTO MARCO CAMPANOZZI, LA PRESSE 

    Les chars d'assaut se multiplient dans les rues de la capitale égyptienne. 

  • L'armée égyptienne patrouille à Héliopolis. | 10 décembre 2012

    PHOTO MARCO CAMPANOZZI, LA PRESSE 

    L'armée égyptienne patrouille à Héliopolis. 

  • Des soldats de l'armée égyptienne arpentent les rues d'Héliopolis.  Les militaires font sentir leur présence aux abords du palais présidentiel. | 10 décembre 2012

    PHOTO MARCO CAMPANOZZI, LA PRESSE 

    Des soldats de l'armée égyptienne arpentent les rues d'Héliopolis. Les militaires font sentir leur présence aux abords du palais présidentiel. 

  • Les rues principales donnant accès au palais présidentiel sont bloquées par d'immenses murs de béton. | 10 décembre 2012

    PHOTO MARCO CAMPANOZZI, LA PRESSE 

    Les rues principales donnant accès au palais présidentiel sont bloquées par d'immenses murs de béton. 

  • Ce manifestant anti-Morsi danse sous une banderole qui appelle à la chute du président égyptien, au Caire, le 9 décembre. | 10 décembre 2012

    PHOTO MARCO CAMPANOZZI, LA PRESSE 

    Ce manifestant anti-Morsi danse sous une banderole qui appelle à la chute du président égyptien, au Caire, le 9 décembre. 

  • Les islamistes, partisans du président Morsi, reprochent notamment  aux médias égyptiens de ne pas les entendre. | 10 décembre 2012

    PHOTO MARCO CAMPANOZZI, LA PRESSE 

    Les islamistes, partisans du président Morsi, reprochent notamment aux médias égyptiens de ne pas les entendre. 

  • Des manifestants sont réunis sur la place Tahir, haut lieu du Printemps égyptien qui a mené à la chute du raïs Hosni Moubarak, le 9 décembre. | 10 décembre 2012

    PHOTO MARCO CAMPANOZZI, LA PRESSE 

    Des manifestants sont réunis sur la place Tahir, haut lieu du Printemps égyptien qui a mené à la chute du raïs Hosni Moubarak, le 9 décembre. 

  • Devant ce qu'ils qualifient comme une tentative du président Morsi de «saper leur révolution», des militants ont regagné l'emblématique place Tahir pour manifester contre la dérive autoritaire du chef d'État égyptien. | 10 décembre 2012

    PHOTO MARCO CAMPANOZZI, LA PRESSE 

    Devant ce qu'ils qualifient comme une tentative du président Morsi de «saper leur révolution», des militants ont regagné l'emblématique place Tahir pour manifester contre la dérive autoritaire du chef d'État égyptien. 

  • Les islamistes, salafistes en tête, ont manifesté dans le quartier des médias, situé en banlieue du Caire, le 9 décembre. | 10 décembre 2012

    PHOTO MARCO CAMPANOZZI, LA PRESSE 

    Les islamistes, salafistes en tête, ont manifesté dans le quartier des médias, situé en banlieue du Caire, le 9 décembre.