International

L'Obamacare devant la Cour suprême J'aime (1 vote)

Des centaines d'Américains se sont massés jeudi devant la Cour suprême à Washington pour connaître la décision de la plus haute instance juridique du pays quant à la constitutionnalité de la réforme de la santé d'Obama. Alors que le tribunal ultime a validé l'Obamacare, les Américains demeuraient divisés sur la question.

Ajouter à Ma Presse
  • La réforme de la santé d'Obama procurera une couverture santé à 32 millions d'Américains qui en sont dépourvus. | 28 juin 2012

    Photo: Saul Loeb, AFP 

    La réforme de la santé d'Obama procurera une couverture santé à 32 millions d'Américains qui en sont dépourvus. 

  • Des leaders religieux prient, couchés au sol, l'un avec une bible dans les mains et l'autre avec une copie du verdict de la Cour suprême déclarant l'Obamacare constitutionnel. | 28 juin 2012

    Photo: Jason Reed, Reuters 

    Des leaders religieux prient, couchés au sol, l'un avec une bible dans les mains et l'autre avec une copie du verdict de la Cour suprême déclarant l'Obamacare constitutionnel. 

  • Des militants de «Students for life» (Une association d'étudiants pro-vie), sont venus manifester leur opposition à la réforme, alors qu'ils accusent l'Obamacare de subventionner l'avortement. | 28 juin 2012

    Photo: Jason Reed, Reuters 

    Des militants de «Students for life» (Une association d'étudiants pro-vie), sont venus manifester leur opposition à la réforme, alors qu'ils accusent l'Obamacare de subventionner l'avortement. 

  • Un opposant à l'Obamacare brandit une pancarte en forme de pierre tombale avec l'inscription «repose en paix gouvernement limité». Une allusion à l'interventionisme sans précédent dont Washington se rend coupable avec cette réforme de la santé, selon ses détracteurs. | 28 juin 2012

    Photo: Joshua Roberts, Reuters 

    Un opposant à l'Obamacare brandit une pancarte en forme de pierre tombale avec l'inscription «repose en paix gouvernement limité». Une allusion à l'interventionisme sans précédent dont Washington se rend coupable avec cette réforme de la santé, selon ses détracteurs. 

  • Deux opposants à la réforme santé du président démocrate: l'un personnifiant la mort, l'autre un Barack Obama déguisé en médecin. | 28 juin 2012

    Photo: Saul Loeb, AFP 

    Deux opposants à la réforme santé du président démocrate: l'un personnifiant la mort, l'autre un Barack Obama déguisé en médecin. 

  • Une partisane de la réforme santé du président Obama invite le gouvernement à ne pas laisser les Américains exposés (sans assurance-maladie), d'une manière plutôt imagée. | 28 juin 2012

    Photo: Jason Reed, Reuters 

    Une partisane de la réforme santé du président Obama invite le gouvernement à ne pas laisser les Américains exposés (sans assurance-maladie), d'une manière plutôt imagée. 

  • Une représentante de la majorité silencieuse. | 28 juin 2012

    Photo: Jason Reed, Reuters 

    Une représentante de la majorité silencieuse. 

  • Des danseuses de baladi donnaient des airs de fête aux manifestations tenues devant la Cour suprême, à Washington. | 28 juin 2012

    Photo: Jason Reed, Reuters 

    Des danseuses de baladi donnaient des airs de fête aux manifestations tenues devant la Cour suprême, à Washington. 

  • William Temple, «le patriote» du Tea Party, n'a pas manqué l'occasion d'exprimer son opposition à la réforme de la santé du président Obama. | 28 juin 2012

    Photo: Jason Reed, Reuters 

    William Temple, «le patriote» du Tea Party, n'a pas manqué l'occasion d'exprimer son opposition à la réforme de la santé du président Obama. 

  • Des partisans de la réforme santé célèbrent la décision de la Cour suprême. | 28 juin 2012

    Photo: Joshua Roberts, Reuters 

    Des partisans de la réforme santé célèbrent la décision de la Cour suprême. 

  • Un policier monte la garde devant la Cour suprême des États-Unis à Washington, alors que des journalistes et des badauds se massaient ce matin devant l'édifice de justice, en attente de la décision du plus haut tribunal du pays sur la réforme de la santé du président Obama. | 28 juin 2012

    Photo: David Goldman, AP 

    Un policier monte la garde devant la Cour suprême des États-Unis à Washington, alors que des journalistes et des badauds se massaient ce matin devant l'édifice de justice, en attente de la décision du plus haut tribunal du pays sur la réforme de la santé du président Obama.