Arts visuels

Kuna Yala en péril J'aime (0 vote)

L'exposition de photos Kuna Yala en péril présente le récit photographique de cet archipel de 365 îles qui menace d'être englouti.

Partage

Partager par courriel
  • Pour tenter de protéger leur habitat, les Kunas arrachent des coraux pour créer des digues. Ce faisant, ils détruisent leurs protections naturelles et accentuent les inondations. | 22 janvier 2013

    Photo: Matthieu Rytz, collaboration spéciale 

    Pour tenter de protéger leur habitat, les Kunas arrachent des coraux pour créer des digues. Ce faisant, ils détruisent leurs protections naturelles et accentuent les inondations. 

  • Certaines îles de l'archipel du Kuna Yala ont des airs de Venise, mais c'est un drame que ce peuple autochtone est en train de vivre. Les eaux de la mer des Caraïbes ne cessent de monter et menacent leur survie. | 22 janvier 2013

    Photo: Matthieu Rytz, collaboration spéciale 

    Certaines îles de l'archipel du Kuna Yala ont des airs de Venise, mais c'est un drame que ce peuple autochtone est en train de vivre. Les eaux de la mer des Caraïbes ne cessent de monter et menacent leur survie. 

  • Anthropologue de formation, Matthieu Rytz est allé à la rencontre des Kunas qui vivaient autrefois sur la terre ferme avant de migrer dans les îles à la suite d'une épidémie. | 22 janvier 2013

    Photo: Matthieu Rytz, collaboration spéciale 

    Anthropologue de formation, Matthieu Rytz est allé à la rencontre des Kunas qui vivaient autrefois sur la terre ferme avant de migrer dans les îles à la suite d'une épidémie. 

  • Les insulaires de Kuna Yula construisent quotidiennement des digues de fortune pour empêcher l'eau de submerger leurs habitations et ce terrain de basketball à l'existence précaire. | 22 janvier 2013

    Photo: Matthieu Rytz, collaboration spéciale 

    Les insulaires de Kuna Yula construisent quotidiennement des digues de fortune pour empêcher l'eau de submerger leurs habitations et ce terrain de basketball à l'existence précaire. 

  • Les Kunas échangeaient auparavant des noix de coco contre de la nourriture en conserve que leur vendent régulièrement des commerçants colombiens, mais ces derniers ne veulent plus que des dollars américains. | 22 janvier 2013

    Photo: Matthieu Rytz, collaboration spéciale 

    Les Kunas échangeaient auparavant des noix de coco contre de la nourriture en conserve que leur vendent régulièrement des commerçants colombiens, mais ces derniers ne veulent plus que des dollars américains.