• Accueil > 
  • Photos 
  • > Le super, ce n'est pas toujours super 

Publié le 9 janvier 2018 à 13h28

Photos

Le super, ce n'est pas toujours super J'aime (1 vote)

Partage

Partager par courriel
  • « Les améliorations notées durant nos essais ne suffisent pas pour compenser le coût additionnel de l'essence super », indique l'AAA. Voilà un verdict à garder en tête quand on sait qu'au total, on compte un peu plus d’une cinquantaine de modèles en tous genres vendus chez nous pour lesquels l’essence super est « recommandée », mais non requise. | 8 janvier 2018

    Photo André Pichette, archives La Presse 

    « Les améliorations notées durant nos essais ne suffisent pas pour compenser le coût additionnel de l'essence super », indique l'AAA. Voilà un verdict à garder en tête quand on sait qu'au total, on compte un peu plus d'une cinquantaine de modèles en tous genres vendus chez nous pour lesquels l'essence super est « recommandée », mais non requise. 

  •  L'effert d'un plein de super sur une Audi A3 :  En plus du prix plus élevé du carburant, les propriétaires d'une Audi A3 risquent de subir l'impact négatif de l'essence super sur la consommation moyenne de leur véhicule. Selon l'AAA, la puissance du moteur est rehaussée de 2,1 %, tout comme sa consommation, qui monte de 1 % en moyenne. | 9 janvier 2018

    Photo : Audi 

    L'effert d'un plein de super sur une Audi A3 : En plus du prix plus élevé du carburant, les propriétaires d'une Audi A3 risquent de subir l'impact négatif de l'essence super sur la consommation moyenne de leur véhicule. Selon l'AAA, la puissance du moteur est rehaussée de 2,1 %, tout comme sa consommation, qui monte de 1 % en moyenne. 

  •  L'effet d'un plein de super sur un Jeep Renegade :  Le petit VUS américain voit sa consommation moyenne baisser de 1,9 % dans les tests du club automobile américain. En revanche, la puissance mesurée est inférieure de 0,3 % avec du super, par opposition à de l'essence ordinaire. | 9 janvier 2018

    Photo : Jeep 

    L'effet d'un plein de super sur un Jeep Renegade : Le petit VUS américain voit sa consommation moyenne baisser de 1,9 % dans les tests du club automobile américain. En revanche, la puissance mesurée est inférieure de 0,3 % avec du super, par opposition à de l'essence ordinaire. 

  •  L'effet d'un plein de super sur une Ford Mustang :  On imagine que les voitures sportives sont celles qui bénéficieraient le plus d'une essence à indice d'octane plus élevé. Dans le cas de la Mustang de Ford, un plein de super améliore la consommation de 2,3 %, ainsi que la puissance du moteur de 3,2 %, le plus grand écart positif observé par l'AAA.   | 9 janvier 2018

     

    L'effet d'un plein de super sur une Ford Mustang : On imagine que les voitures sportives sont celles qui bénéficieraient le plus d'une essence à indice d'octane plus élevé. Dans le cas de la Mustang de Ford, un plein de super améliore la consommation de 2,3 %, ainsi que la puissance du moteur de 3,2 %, le plus grand écart positif observé par l'AAA. 

  •  L'effet d'un plein de super sur un   Ford F-150 :  Les camionnettes semblent tirer un certain avantage de l'essence super. C'est le cas du F-150 de Ford, qui améliore sa consommation moyenne de 5 % et sa puissance de 2,1 %. Avec un prix à la pompe de 20 à 25 % plus élevé pour du super, ça n'en fait pas une aubaine pour autant. | 9 janvier 2018

     

    L'effet d'un plein de super sur un Ford F-150 : Les camionnettes semblent tirer un certain avantage de l'essence super. C'est le cas du F-150 de Ford, qui améliore sa consommation moyenne de 5 % et sa puissance de 2,1 %. Avec un prix à la pompe de 20 à 25 % plus élevé pour du super, ça n'en fait pas une aubaine pour autant. 

  •  L'effet d'un plein de super sur un   Cadillac Escalade :  Un mince gain en chevaux-vapeur de 0,7 % pour ce gros VUS de luxe n'attirera personne. En revanche, sa consommation d'essence moyenne chute de 7,1 % en passant au super, ce qui représente l'écart le plus important observé par l'AAA dans ses essais.   | 9 janvier 2018

     

    L'effet d'un plein de super sur un Cadillac Escalade : Un mince gain en chevaux-vapeur de 0,7 % pour ce gros VUS de luxe n'attirera personne. En revanche, sa consommation d'essence moyenne chute de 7,1 % en passant au super, ce qui représente l'écart le plus important observé par l'AAA dans ses essais.