Publié le 4 décembre 2017 à 10h47

Photos

Banc d'essai - Kia Stinger 2018 J'aime (0 vote)

Partage

Partager par courriel
  • Longtemps moquée pour son image «bon marché», Kia prend le risque de se mesurer aux champions européens avec une berline élancée qui dépoussière le style GT d'il y a 50 ans. | 4 décembre 2017

    photo KIA 

    Longtemps moquée pour son image «bon marché», Kia prend le risque de se mesurer aux champions européens avec une berline élancée qui dépoussière le style GT d'il y a 50 ans. 

  • Des journalistes examinent la Kia Stinger GT lors de sa présentation au Salon de l'auto de Détroit en janvier dernier. | 4 décembre 2017

    AFP 

    Des journalistes examinent la Kia Stinger GT lors de sa présentation au Salon de l'auto de Détroit en janvier dernier. 

  • Le hayon s'ouvre sur une soute large mais peu profonde. | 4 décembre 2017

    KIA 

    Le hayon s'ouvre sur une soute large mais peu profonde. 

  • Le Stinger GT est plutôt lourd; ça paraît à la pompe, mais pas derrière le volant. | 4 décembre 2017

    KIA 

    Le Stinger GT est plutôt lourd; ça paraît à la pompe, mais pas derrière le volant. 

  • Agréable à conduire. | 4 décembre 2017

    KIA 

    Agréable à conduire. 

  • L'ingénieur allemand Albert Biermann --débauché il y a trois ans de la filiale M (Motorsport) de BMW-- a supervisé le développement de ce Stinger. | 4 décembre 2017

    KIA 

    L'ingénieur allemand Albert Biermann --débauché il y a trois ans de la filiale M (Motorsport) de BMW-- a supervisé le développement de ce Stinger. 

  • Le Concept GT présenté au salon de Francfort en 2011 préfigurait sa venue. | 4 décembre 2017

    KIA 

    Le Concept GT présenté au salon de Francfort en 2011 préfigurait sa venue. 

  • La Kia Stinger GT est le bébé du designer Peter Schreyer. | 4 décembre 2017

    Hyundai 

    La Kia Stinger GT est le bébé du designer Peter Schreyer. 

  • Freins Brembo et pneus Pirelli ou Michelin. | 4 décembre 2017

    kia 

    Freins Brembo et pneus Pirelli ou Michelin. 

  • Le V6 turbocompressé (365 ch) et rouage intégral. Une version animée d'un quatre-cylindres suralimenté (255 ch), plus accessible financièrement, se greffera au catalogue canadien le printemps prochain. | 4 décembre 2017

    KIA 

    Le V6 turbocompressé (365 ch) et rouage intégral. Une version animée d'un quatre-cylindres suralimenté (255 ch), plus accessible financièrement, se greffera au catalogue canadien le printemps prochain. 

  • Son moteur 3,3 L suralimenté affiche une belle rondeur et un rendement sans histoire. | 4 décembre 2017

    kia 

    Son moteur 3,3 L suralimenté affiche une belle rondeur et un rendement sans histoire. 

  • L'accélération et les reprises sont solides, mais sont hélas ralenties par un moteur frileux à grimper dans les tours et une boîte de vitesse lente et peu réactive. | 4 décembre 2017

    kia 

    L'accélération et les reprises sont solides, mais sont hélas ralenties par un moteur frileux à grimper dans les tours et une boîte de vitesse lente et peu réactive. 

  • C'est le lot des coupés. Les bagages sont plus faciles à caser dans le coffre que les passagers arrière dans leur siège. | 4 décembre 2017

    kia 

    C'est le lot des coupés. Les bagages sont plus faciles à caser dans le coffre que les passagers arrière dans leur siège. 

  • Le prototype GT4 Stinger avait été montré au Salon de l'auto de Détroit en 2014. | 4 décembre 2017

    REUTERS 

    Le prototype GT4 Stinger avait été montré au Salon de l'auto de Détroit en 2014.