• Accueil > 
  • Noël > 
  • Offrir 
  • > Plein air: de petits luxes à mettre dans le bas de Noël 

Plein air: de petits luxes à mettre dans le bas de Noël

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Vous avez pigé le nom de votre beau-frère, maniaque de plein air, dans l'échange de cadeaux familial. Vous savez que ses tiroirs, ses placards et son sous-sol débordent de vêtements techniques, d'équipement de sport et de matériel de camping. À vos yeux, il a absolument tout ce dont il a besoin. Ne vous découragez pas. Il y aura toujours un petit quelque chose qui lui sera vraiment utile.

Le plus simple, c'est évidemment un chèque-cadeau d'une bonne boutique de plein air. Votre beau-frère pourra donc choisir lui-même ce dont il a besoin. De toute façon, lui seul connaît la longueur de la vis à glace qui manque à son ensemble d'escalade de glace ou la taille exacte de la peau de phoque à appliquer sous la semelle de ses skis hors-piste.

«Avec les cartes virtuelles, c'est plus facile, commente Yves Robert, directeur du marketing à La Cordée. Ça s'envoie maintenant par courriel.»

La guide d'aventure Renée-Claude Bastien suggère de donner à l'adepte de plein air un chèque-cadeau d'Aventure Écotourisme Québec (AEQ).

«Ça permet à la personne de choisir l'activité qu'elle désire, explique-t-elle. Ça peut être n'importe quoi: une sortie de chiens de traîneaux, de l'escalade de glace, du kayak de mer. L'AEQ regroupe des producteurs certifiés : ça permet de s'assurer que le cadeau qu'on donne respecte des standards de qualité. C'est intéressant d'offrir un souvenir plutôt qu'une bébelle.»

La SEPAQ offre aussi des chèques-cadeaux, échangeables contre des produits et services dans les parcs de la SEPAQ, comme le camping ou la location d'équipement. On peut également donner en cadeau la carte annuelle Réseau Parcs Québec: pour 76,50 $, l'amateur de plein air pourra visiter tous les parcs du réseau de la SEPAQ sans avoir à payer de droits d'entrée pendant une période de 12 mois.

Bouteille isolante Compact de Thermos... (Photo fournie par Thermos) - image 2.0

Agrandir

Bouteille isolante Compact de Thermos

Photo fournie par Thermos

Renée-Claude Bastien suggère aussi d'offrir des programmes de formation en lien avec les activités préférées du destinataire. Ainsi, l'amateur de ski hors-piste aurait avantage à suivre une activité de formation en avalanche. Et tout adepte de plein air bénéficierait d'un programme de formation de premiers soins en région éloignée.

D'ailleurs, une trousse de premiers soins pourrait constituer un cadeau approprié. Pour le casse-cou qui fréquente les régions isolées, on peut choisir une grosse trousse bien complète. Pour le randonneur d'occasion, une trousse un peu plus modeste.

Il est un peu difficile d'offrir des vêtements de plein air: il faut vraiment connaître la taille du destinataire pour éviter les retours au magasin. Certains morceaux présentent cependant moins de risques, comme les tuques, les mitaines et les foulards. L'amateur de plein air a besoin d'une grande variété de gants et de mitaines pour faire face à tous les types de météo. Règle générale, il adore collectionner les foulards tubulaires (de type Buff) de différentes couleurs.

«C'est un cadeau qui fait à tout le monde, indique Yves Robert. Et c'est quelque chose que les gens égarent facilement.»

Le randonneur use également un grand nombre de paires de chaussettes. De belles chaussettes bien neuves et bien épaisses, notamment en laine mérinos, font toujours plaisir.

«Autrefois, quand on offrait des bas, c'était soit des bas utilitaires, soit des bas comiques, rappelle M. Robert. Maintenant, il y a moyen d'avoir un peu de technicité. C'est un cadeau qui a plus de classe.»

Sifflet classique Fox 40 de Fox 40... (Photo fournie par Fox 40) - image 3.0

Agrandir

Sifflet classique Fox 40 de Fox 40

Photo fournie par Fox 40

Des cadeaux chaleureux

Selon l'activité, l'amateur de plein air peut également faire une grande consommation de chauffe-mains et de chauffe-orteils. Une bonne boîte de cette «chaleur en sachets» pourrait bien réchauffer le coeur d'un sportif frileux.

Parlant de chaleur, une bouteille thermos de qualité fait également plaisir. La vie en plein air n'est pas toujours de tout repos et un vieux thermos cabossé n'est plus un bon thermos.

Pour les campeurs, Renée-Claude Bastien suggère un petit cadeau pas très cher mais bien ingénieux, une lanterne gonflable avec capteur solaire.

«Ça remplace la lanterne au propane ou les chandelles, explique-t-elle. Ça se charge assez vite et ça garde sa lumière très longtemps. Ça va être le prochain gadget hot

Yves Robert suggère de son côté une lampe frontale. Il en existe dans toutes les gammes de prix. Même celui qui en possède déjà une sera heureux d'en recevoir une de plus en cadeau.

«C'est quelque chose qui s'use, qui peut se briser», note-t-il.

Il y a d'autres classiques incontournables, comme les outils multifonctions (les fameux Leatherman) et les couteaux multifonctions (les non moins fameux couteaux suisses).

«C'est un peu cher mais on ne peut pas s'en passer», lance Mme Bastien.

Pour les amateurs de ski, Yves Robert recommande des étuis solides pour lunettes de ski. Souvent, ces lunettes sont vendues emballées dans une petite boîte de carton fragile.

«Nous sommes tous susceptibles de mettre les lunettes dans un sac avec les bottes, ou dans un sac à dos sur lequel on peut tomber. Or, des lunettes de ski, c'est cher et ça s'endommage facilement.»

Renée-Claude Bastien suggère finalement des petits cadeaux pas trop chers qui se placent bien dans un bas de Noël: des mousquetons accessoires qui permettent d'accrocher ceci et cela, un sifflet pour avertir en cas de pépin et de bons piquets de tente.

«Quand on achète une tente, les piquets fournis ne sont pas nécessairement de très grande qualité», affirme Mme Bastien.




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer