• Accueil > 
  • Noël > 
  • Offrir 
  • > Jeux de construction: aux poubelles les instructions! 

Jeux de construction: aux poubelles les instructions!

Le mouvement en faveur du jeu libre touche... (PHOTO DAVID BOILY, LA PRESSE)

Agrandir

Le mouvement en faveur du jeu libre touche aussi les jeux de construction.

PHOTO DAVID BOILY, LA PRESSE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

« Parents, achetez des jeux de construction, mais jetez les instructions. » Il y a trois ans, le réputé magazine Forbes a publié un vibrant plaidoyer en faveur du jeu libre dans les jeux de construction de type LEGO ou Mega Bloks. Devant l'immense popularité des ensembles thématiques où les jeunes doivent construire des modèles bien spécifiques, des voix réclament le retour dans les salles de jeu des boîtes de blocs mélangés, sans plan.

Lorsqu'ils laissent libre cours à leur imagination, les... (PHOTO DAVID BOILY, LA PRESSE) - image 1.0

Agrandir

Lorsqu'ils laissent libre cours à leur imagination, les jeunes créent eux-mêmes des vaisseaux et autres maisonnettes. 

PHOTO DAVID BOILY, LA PRESSE

Suivre des plans comporte toutefois des avantages, croient... (PHOTO DAVID BOILY, LA PRESSE) - image 1.1

Agrandir

Suivre des plans comporte toutefois des avantages, croient plusieurs experts: les enfants tirent une grande confiance en eux après avoir réussi la construction, et leur patience est parfois mise à l'épreuve!

PHOTO DAVID BOILY, LA PRESSE

« Il y a récemment eu cette prise de conscience : plus tard, nos enfants devront travailler dans des environnements où ils seront flexibles et créatifs, note Alyson Schafer, thérapeute et auteure de plusieurs livres sur l'éducation. Ils devront penser "à l'extérieur de la boîte". Or, depuis longtemps, nous les préparons surtout à suivre les instructions et à être obéissants. Le mouvement sur le jeu libre est entre autres né de ce constat. »

L'univers des jeux de construction n'y échappe pas, constate la spécialiste, aussi experte-conseil chez le fabricant québécois Mega Bloks. Bien qu'il soit difficile d'isoler les ventes de blocs individuels, les boîtes de jeu libre demeurent des produits phares chez Mega Bloks comme chez LEGO.

La boîte de blocs LEGO Classic, un amalgame de centaines de briques de couleurs, se situe d'ailleurs parmi les 20 jouets les plus vendus sur le site Amazon.com, bien avant des ensembles de la populaire série LEGO Star Wars ou LEGO Friends. Seule une boîte de LEGO Mindcraft supplante les briques classiques... et là encore, le géant du jouet précise sur la boîte qu'il s'agit d'un jouet avec lequel l'enfant crée ce qu'il souhaite. Livret « d'inspiration » inclus, précise LEGO. Chez Mega Bloks, le sac de blocs colorés pour enfants d'âge préscolaire demeure aussi un des meilleurs vendeurs.

« Le jeu sans plan est un préalable au jeu avec plan. Avant de suivre des instructions, il faut être capable d'encastrer les blocs les uns dans les autres, il faut avoir exploré le matériel. L'enfant va d'ailleurs commencer à bâtir des objets en deux dimensions, comme une tour ou un mur. Les maisons, les robots, les vaisseaux de l'espace sont plus exigeants pour les plus jeunes », explique Francine Ferland, ergothérapeute et auteure de livres sur l'éducation, dont le populaire Et si on jouait ?, consacré au jeu chez l'enfant.

Rien de bien nouveau, mais les thématiques attirantes amènent plusieurs enfants à sauter cette étape, pour se tourner dès le départ vers des ensembles plus dirigés, constate Marc-André Caron, responsable du festival annuel Ciné-Brique. À la mi-novembre, ses partenaires et lui ont réuni des mordus de constructions en blocs dans une grande exposition, au Cosmodôme de Laval. Passionné, il réalise d'ailleurs lui-même des films entièrement faits avec des briques LEGO.

« Il ne faut pas suivre les plans ! lance-t-il d'emblée. Aujourd'hui, plusieurs parents ne vont pas offrir une boîte de LEGO à leur enfant, mais un avion en LEGO. Un vaisseau Star Wars en LEGO. C'est la thématique qui fait vendre. »

Des avantages, aussi

N'empêche, les ensembles thématiques font fureur auprès des jeunes. Dans son dernier rapport annuel, LEGO précise que les sous-marques les plus populaires demeurent LEGO City, LEGO Star Wars et LEGO Friends. Autant de boîtes avec des instructions à respecter.

Soucieux de stimuler la créativité chez nos jeunes, devons-nous leur refuser ces jouets si populaires ? « Jouer avec un jeu de construction, c'est bon pour l'estime de soi, que l'enfant suive un plan ou pas, tempère Francine Ferland. Quand il va avoir terminé, il va avoir développé une confiance en ses capacités de pouvoir produire quelque chose. De plus, instructions ou pas, c'est une occasion pour lui de développer sa coordination oeil-main. »

Le plaisir avant tout, ajoute Marc-André Caron. « C'est vrai que construire un modèle, c'est le fun. C'est relaxant, et on peut découvrir de nouvelles choses à faire avec les briques. Mais mon frère et moi, là où on avait le plus de fun quand on était petits, c'est quand on allait vérifier dans les escaliers si notre vaisseau "volait" pour vrai. Il éclatait évidemment en morceaux, et on pouvait recommencer à construire ! »

Alyson Schafer ajoute aussi que le fait de suivre les instructions peut également mettre la patience des enfants à l'épreuve : « Si on se rend compte qu'on a placé une pièce dans le mauvais sens, on doit recommencer ! Ils comprennent alors que s'ils vont trop rapidement, ou qu'ils ne s'appliquent pas assez, ils n'arriveront pas au résultat escompté. La récompense se fait attendre un peu plus, mais les enfants en tirent une grande fierté. C'est formateur ! »

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer