• Accueil > 
  • Noël > 
  • Nouvelles 
  • > Le marché de Noël de Strasbourg ouvre vendredi sous haute sécurité 

Le marché de Noël de Strasbourg ouvre vendredi sous haute sécurité

Quelque 290 chalets seront disséminés sur les 12... (PHOTO ARCHIVES REUTERS)

Agrandir

Quelque 290 chalets seront disséminés sur les 12 marchés thématiques du centre-ville, parmi lesquels le traditionnel Christkindlsmärik (notre photo), avec ses chalets proposant «bredele» (petits biscuits secs) et vin chaud, où se retrouve chaque année une foule particulièrement compacte.

PHOTO ARCHIVES REUTERS

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Laurent Geslin
Agence France-Presse
Strasbourg

Dans le contexte des attentats du 13 novembre, le traditionnel marché de Noël de Strasbourg, où sont attendues deux millions de personnes, ouvre vendredi avec une édition écourtée et un dispositif de sécurité hors norme.

Le coup d'envoi sera donné vendredi soir par la chanteuse française d'origine indonésienne Anggun, connue pour ses prises de positions politiques en faveur des droits de l'Homme, qui donnera un concert au pied du grand sapin au centre-ville.

Plusieurs milliers de personnes devraient se rendre place Kléber pour entendre l'artiste chanter La Marseillaise et pour un hommage qui sera rendu aux victimes des attaques de Paris et de Saint-Denis.

Haut d'une trentaine de mètres et entièrement décoré de boules en verre ressemblant à des bulles de savon, le grand sapin sur la place sera illuminé aux couleurs du drapeau français.

L'édition 2015, qui se termine habituellement le 31 décembre, prendra fin le 24 décembre au soir.

Le ministre de l'Intérieur, Bernard Cazeneuve, est attendu samedi après-midi pour l'inauguration officielle du marché de Noël.

En coordination avec la préfecture, la municipalité et la police ont prévu un dispositif exceptionnel pour assurer la sécurité du public de cette 445e édition.

Un «périmètre de bouclage» sera installé, avec cinq ou six points d'accès au centre-ville insulaire. «La «Grande Île» (de Strasbourg) sera ceinturée», a prévenu le président de l'Eurométropole, Robert Herrmann (PS).

À ces check-points mais aussi en centre-ville, les forces de l'ordre, en tenue et en civil, appuyées par des agents de sécurité, contrôleront de manière «aléatoire» l'identité des personnes et les sacs.

Des check-points pour accéder au marché

La police veut s'assurer que les visiteurs «entrent dans une zone où il n'y aura pas d'exactions commises», a souligné Jean-François Illy, directeur départemental de la sécurité publique du Bas-Rhin (DDSP).

Des militaires de la force Sentinelle patrouilleront dans les rues, les allées du marché et aux abords des lieux publics.

Les accès à la cathédrale seront particulièrement surveillés. Dans la zone autour du monument, la Ville a limté le nombre de chalets et créé des dégagements pour faciliter l'accès des secours en cas d'incident.

L'usage de pétards sera strictement interdit et réprimé.

Le dispositif sera «évolutif» et adapté au jour le jour «en fonction des risques», a rappelé le premier adjoint à la Ville Alain Fontanel.

Durant les quatre semaines du marché, d'importantes restrictions sont prévues concernant la circulation des véhicules, interdite chaque jour entre 11h et 20h au centre-ville. Plusieurs stations de tramway du centre ne seront plus desservies et les cyclistes sont invités à limiter leurs déplacements.

Au lendemain des attentats, le maire socialiste Roland Ries n'avait pas exclu d'annuler la 445e édition du marché de Noël, le plus ancien de France et aussi l'un des premiers du genre créés en Europe. Vendredi dernier, il avait finalement annoncé sa décision de la maintenir, sous une forme légèrement réduite.

La première édition du marché de Noël de Strasbourg date de 1570.

Quelque 290 chalets seront disséminés sur les 12 marchés thématiques du centre-ville, parmi lesquels le traditionnel Christkindlsmärik (marché de l'enfant Jésus), avec ses chalets proposant «bredele» (petits biscuits secs) et vin chaud, où se retrouve chaque année une foule particulièrement compacte.

Le marché de Noël de Strasbourg mettra cette année à l'honneur le Luxembourg avec un village consacré aux spécialités du Grand-Duché.

Selon la Ville, qui espère 250 millions d'euros de retombées économiques, les attentats en Île-de-France devraient avoir un effet limité sur la fréquentation: près de 2 millions de personnes sont attendues, un niveau comparable aux années précédentes.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer