Bouger durant les Fêtes

Peu importe les moyens que prendront les gens... (Photo Thinkstock)

Agrandir

Peu importe les moyens que prendront les gens pour y parvenir, l'important est de demeurer actif pendant le temps des Fêtes.

Photo Thinkstock

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Chaque année dans le temps des Fêtes, l'histoire se répète : les repas copieux s'additionnent, les heures de sommeil diminuent et l'exercice physique est souvent relégué aux oubliettes. Pourtant,  il suffit de quelques gestes simples  pour éviter de sombrer dans le tourbillon de Noël. Trucs et astuces.

Tous les ans, Nicolas Valois voit le même scénario se répéter. L'entraîneur-chef au studio athlétique Locomotion assiste au retour de ses clients en janvier, pétris de culpabilité après deux semaines d'inactivité - et d'excès.

Ainsi, la première chose qu'il leur recommande avant de partir pour le long congé est de garder le rythme de leur entraînement. « Et si c'est impossible à cause des déplacements, on va leur prévoir un plan de contingence », souligne-t-il.

Il se porte même volontaire pour concocter à ses clients des programmes personnalisés, qui peuvent s'exécuter en 20 minutes top chrono, n'importe où et sans matériel.

« On leur prévoit de l'activité physique qui diverge de ce qu'ils font habituellement, mais qui s'adapte. » 

Par exemple, les gens peuvent se soumettre à un entraînement vigoureux dans le sous-sol, juste avant de prendre leur douche pour partir au souper de Noël.

Lorsqu'il élabore ce type de programme, Nicolas Valois tient à respecter les préférences des clients. « Si on va contre nature, les gens le font généralement le premier jour, puis peut-être le deuxième et, après, ça tombe dans l'oubli, croit l'entraîneur. Donc, si quelqu'un a une haine profonde du froid, on ne va pas lui suggérer d'aller marcher pour prendre l'air. Mais s'il est amoureux de l'hiver, on va lui dire d'aller faire du ski de fond, de la raquette, une promenade avec les enfants dans le traîneau... »

LES PETITES CHOSES

La professeure de méditation et de yoga Dawn Mauricio croit que ce sont les petits gestes au quotidien qui comptent. On peut par exemple stationner la voiture quelques pâtés de maisons plus loin, ou encore descendre du bus un ou deux arrêts avant la destination.

« Quand on combine toutes ces petites choses, elles s'additionnent vraiment à la fin de la journée. » - Dawn Mauricio

« À l'opposé, quand on se force à aller au gym pendant 45 minutes ou à faire absolument 10 minutes de méditation, on se met trop de pression et c'est là qu'on tombe dans les mauvaises habitudes. »

De son côté, la nutritionniste Vanessa Perrone suggère aux gens de planifier des sorties sociales « sportives » plutôt que d'opter pour un verre ou un café. « Souvent, pendant les Fêtes, on se rattrape avec les amis et la famille. Pourquoi ne pas profiter de ce temps-là pour être actif ? », suggère la fondatrice de la clinique alimentaire Motive Nutrition.

« On peut suivre un cours de yoga ensemble ou passer la journée sur une pente de ski. »

Peu importe les moyens que prendront les gens pour y parvenir, l'important est de demeurer actif. « La recommandation va être de bouger le plus possible et le plus fréquemment possible ! Peu importe la forme », conclut Nicolas Valois.




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer