Canac prépare son entrée dans la région de Montréal

Canac ouvrira une première succursale en banlieue sud... (ILLUSTRATION FOURNIE PAR CANAC)

Agrandir

Canac ouvrira une première succursale en banlieue sud de Montréal, à Beauharnois, à la fin du mois. La construction d'un magasin à Saint-Hubert débutera dès que l'entreprise obtiendra le feu vert.

ILLUSTRATION FOURNIE PAR CANAC

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Dans la région de Québec, les quincailleries Canac font partie du paysage. Après avoir fait plusieurs acquisitions et ouvert de nouvelles succursales de Drummondville jusqu'à Rimouski, la famille Laberge, à la tête de l'entreprise, prépare son entrée en banlieue sud de Montréal.

Première étape ? L'inauguration du 24e magasin de la chaîne à la fin du mois, à Beauharnois. Dès qu'elle obtiendra le feu vert, la société entamera la construction d'une autre succursale à Saint-Hubert, à l'intersection de l'autoroute 30 et du chemin de Chambly. D'autres suivront.

En se lançant dans un nouveau marché au potentiel énorme, mais déjà desservi par plusieurs enseignes, Canac a rajeuni son image et modifié son apparence, autant à l'intérieur qu'à l'extérieur. Mais elle veut conserver son âme, explique son président, Jean Laberge.

« Nos magasins, de moyenne surface, ne ressemblent pas à un entrepôt, précise-t-il. Nous tenons une quantité moindre de produits que nos compétiteurs, que nous offrons à bon prix, et nous mettons l'accent sur le service à la clientèle. »

Si tout va comme prévu, la succursale à Saint-Hubert devrait ouvrir ses portes en janvier prochain.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer