Pierre-Olivier Houde, le rénovateur branché

Pierre-Olivier Houle, 32 ans, rénove un appartement de... (PHOTO MARTIN CHAMBERLAND LA PRESSE)

Agrandir

Pierre-Olivier Houle, 32 ans, rénove un appartement de la rue Garnier.

PHOTO MARTIN CHAMBERLAND LA PRESSE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

Pierre-Olivier Houde nous accueille au rez-de-chaussée d'un triplex du Plateau Mont-Royal. Avec sa chemise remontée qui laisse voir des tatouages sur les bras et ses cheveux bien coiffés, il a l'air d'un jeune premier. On l'imagine aux cuisines d'un restaurant branché ou roulant sur un « fixie ».

Le décor dans lequel il est planté est un véritable chantier, où la poussière a pris ses droits et les murs n'existent plus vraiment. À 32 ans, le Montréalais pratique le métier d'entrepreneur en construction.

Il nous fait visiter les lieux et explique avec enthousiasme ce qu'ils seront quand son équipe et lui auront fini d'y travailler. Des plans d'architecte laissent entrevoir un intérieur qui, d'ici quelques mois, sera complètement redessiné.

Ce travail qui ne lui « sort jamais de la tête », Pierre-Olivier Houde ne l'exerçait pas il y a deux ans. Formé en pâtes et papier à Trois-Rivières, il travaillait dans le milieu industriel. « J'avais de bonnes conditions, j'étais un peu embarqué dans la roue, avec l'hypothèque et tout », relate-t-il.

Ce qui le branchait vraiment, c'était la rénovation. « Une passion », répète-t-il souvent. 

« Mes amis me disaient que je devrais me lancer là-dedans. Je le savais, mais c'était de faire le saut... J'ai tout lâché et je suis parti à mon compte. »

- Pierre-Olivier Houde

En bas, c'était loin d'être le vide. Les contrats se sont succédé, si bien qu'il peut aujourd'hui choisir de faire ce qu'il aime le plus, c'est-à-dire transformer des logements de A à Z.

PAS ARCHITECTE, MAIS...

Donnez-lui un plan conçu par des architectes ou des designers et comme tout bon entrepreneur, Pierre-Olivier Houde le suivra. Mais laissez-le rencontrer les clients et cet amateur de design et d'architecture saura leur proposer des idées d'aménagement.

« J'ai mes limites : je ne suis pas architecte ni designer, mais j'aime le côté créatif de mon métier, donner ma signature. »

Un style qu'il définit sans peine. « J'aime beaucoup le style industriel, néorustique - pas campagnard. Les matières brutes comme la brique, le métal, le bois. Les espaces qui respirent. Souvent quand je vais chez les gens, c'est ce qui manque : la fluidité entre les pièces, l'espace. C'est trop encombré, trop bas. »

Il a maintenant le luxe de choisir des clients qui lui font confiance, qui sont ouverts à ses idées. « Je favorise les projets qui ont une approche architecturale, design », dit-il.

Des clients qui ont presque son âge. Tout comme les membres de son équipe. « Ils sont tous dans le début de la trentaine, ce sont des gens dynamiques. On a du fun, ce n'est vraiment pas un fardeau de travailler ! »

Pierre-Olivier Houde dit qu'il a fait d'une « passion un métier ». Justement, le métier le rappelle. Il y a un bas de triplex qui attend.

facebook.com/lepierrerenovation

Les bonnes adresses de Pierre-Olivier Houle

Cour à bois L. Villeneuve & Cie

«Pour leur bois de pruche non plané, leur contreplaqué russe ainsi que leur bois de cèdre.»

2, rue de Bellechasse, Montréal

La Tuilerie

«Pour la céramique, je vais à La Tuilerie. Ils ont les meilleurs prix, le meilleur service, les meilleurs produits.»

835, rue Querbes, Outremont

Hamster Objets de compagnie

«Pour des lampes sur mesure de qualité, faites à la main à Montréal, je fais affaire avec Hamster.»

Partager

À découvrir sur LaPresse.ca

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer