Rénover

Agrandir judicieusement

Dans ce cottage de Laval, l'ajout d'une troisième...

Agrandir

Dans ce cottage de Laval, l'ajout d'une troisième chambre ne tenait qu'à la construction de cette tourelle.

«Quand la maison est vraiment petite et que les règlements municipaux

le permettent, oui, la meilleure solution est d'agrandir, croit l'architecte Guy Demers. Par contre, il y a des situations où il est préférable de déménager.»

L'architecte aborde la question simplement. Quand les modifications à la structure sont limitées et que l'effet à l'intérieur est remarquable, alors le chantier est justifié.

«J'ai fait des plans pour un couple qui vit dans une maison minuscule, raconte-t-il. Les pièces étaient encombrées de meubles. Dans ce cas, l'agrandissement a multiplié par deux l'espace au rez-de-chaussée. Ce n'était pas un luxe.» Comme presque tous les règlements municipaux interdisent l'agrandissement d'une maison par l'avant, les travaux se déroulent surtout à l'arrière. Souvent, les propriétaires en profitent pour ajouter une annexe sur trois niveaux, du sous-sol à l'étage. Du coup, au moins trois pièces s'ajoutent à la maison.

«Chaque fois, il faut absolument demander l'avis d'un ingénieur sur l'ampleur des travaux, précise M. Demers. Il déterminera l'effet de l'agrandissement sur la structure et la capacité de la maison à supporter une telle charge.»

Une facture salée

Ajouter une annexe à une maison pour moins de 40 000 $, c'est pratiquement impossible, croit Guy Demers. La main-d'oeuvre et la machinerie lourde grugeront en grande partie le budget consacré aux travaux. L'ajout d'un étage à un bungalow fait grimper la facture à plus de 100 000 $. «Ça ne peut pas être inférieur à cette somme, affirme l'architecte : on arrache le toit, on démolit des murs pour faire de la place aux escaliers, on refait des divisions... L'ampleur des travaux est démentielle. D'après moi, c'est la limite. Personnellement, je choisirais de déménager.»

À cause de son coût, l'agrandissement est donc une solution de dernier recours. Avant d'y arriver, poursuit l'architecte, il peut être préférable (et meilleur marché) de changer la division des pièces où l'espace fait défaut. Et si, après analyse, l'agrandissement reste la seule option possible, mieux vaut s'armer de patience, ou se préparer à payer grassement l'entrepreneur. «Les propriétaires ont trois exigences quand vient le temps de procéder à des travaux d'envergure comme un agrandissement. Ils veulent que le travail soit de qualité, que le prix soit le plus bas possible et que l'entrepreneur s'exécute rapidement. À tout coup, il faut oublier un des trois critères. Par exemple, le travail peut être

impeccable et vite complété, mais préparez-vous à payer.»

CIBLER SES BESOINS SANS LES OUTREPASSER

L'arrivée d'un deuxième enfant chez Josée Bertholet et Laurent Giérula passait inévitablement par un agrandissement. À l'origine, leur maison comptait une chambre principale au rez-de-chaussée, ainsi qu'un vivoir et une petite chambre à l'étage. Pour faire de la place à Vincent sans condamner la salle familiale, il fallait défoncer des murs.

«Nous aurions pu fermer le vivoir et en faire une deuxième chambre, mais nous aurions perdu l'impression de hauteur qu'on a en entrant dans la maison, explique Josée Bertholet. Afin d'avoir l'espace pour une troisième chambre, nous devions agrandir par l'extérieur.»

Josée et Laurent se sont alors inspirés de l'agrandissement que des voisins, propriétaires d'une maison pareille à la leur, avaient réalisé. Sur trois étages, ceux-ci avaient ajouté une tourelle à l'arrière de la maison. «Des travaux de cette envergue coûtent au moins 30 000$ et c'était pour nous la limite entre rester dans notre maison et déménager, poursuit M me Bertholet. Laurent a alors fait les plans d'une tourelle qui dépassait d'une petite partie du toit, seulement à l'étage. J'étais sceptique au départ, mais je me suis vite rendu compte que ça nous donnait assez d'espace pour une deuxième petite chambre.»

Ingénieur, M. Giérula a jugé qu'il valait mieux solidifier le plancher de l'étage pour supporter l'agrandissement. Des membres de la famille de Mme Bertholet, travailleurs de la construction, se sont chargés d'effectuer les travaux. Heureux d'économiser sur la main-d'oeuvre, le couple n'a déboursé que 5000$ pour ajouter la deuxième chambre, deux fois moins que le prix du marché.

AGRANDISSEMENTS GAGNANTS

1- Au-dessus d'un garage: si la structure est assez solide pour supporter un étage, le gain d'espace peut être avantageux.

2- Par l'arrière de la maison: lorsque les règlements municipaux le permettent, il est possible d'augmenter considérablement la superficie d'une maison en empiétant sur la cour. Idéalement, l'agrandissement se fait sur toute la largeur de la maison.

3- En porte-à-faux: cette technique qui consiste à ajouter jusqu'à quatre pieds à une pièce ne demande aucune excavation. Il s'agit d'un agrandissement qui se réalise comme l'ajout d'une terrasse.

AGRANDISSEMENTS PERDANTS

1- Transformer un bungalow en cottage: le coût d'enlèvement du toit n'en vaut pas la peine. À moins que les propriétaires tiennent à tout prix à l'emplacement de leur maison, il vaut mieux déménager.

2- Ajouter une pièce à un appartement: en ville, la plupart des appartements sont de forme rectangulaire. L'ajout d'une pièce ne peut que nuire à l'ensoleillement.

3- Un agrandissement qui dénature une maison: l'architecture de base d'une propriété doit être respectée. Les ajouts qui tranchent avec le style original rendent rarement justice aux maisons.

Étapes à franchir pour réussir un agrandissement

1- Établir ses priorités. Pourquoi agrandir la maison? Quelles pièces sont trop étroites? Quelle somme d'argent sera consacrée aux travaux?

2- Joindre un bon aménagiste pour dessiner avec lui un avant-projet. Il estimera les coûts de l'agrandissement et tentera de faire coïncider les rêves et le budget.

3- Visiter les boutiques pour cibler le mobilier et les matériaux susceptibles d'être utilisés (robinetterie, céramique, poignées de porte, plancher...).

4- Faire les plans et les devis officiels. À cette étape, un ingénieur vérifiera si la structure de la maison peut supporter un agrandissement et une modification des divisions intérieures.

5- Demander à trois entrepreneurs de fixer un prix pour le déroulement des travaux et en sélectionner un.

6- Lancer les travaux, et suivre de près leur déroulement.




Les plus populaires : Maison

Tous les plus populaires de la section Maison
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

la boite:219:box
image title
Fermer