Une aventure hors norme à Ormstown

Ormstown s'est classé parmi les huit plus beaux... (PHOTO FRANÇOIS ROY, LA PRESSE)

Agrandir

Ormstown s'est classé parmi les huit plus beaux villages du Québec lors d'un concours organisé par La Presse, en 2012.

PHOTO FRANÇOIS ROY, LA PRESSE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

À Ormstown, professeurs et élèves du programme de charpenterie-menuiserie innovent en construisant deux maisons jumelées hyper vertes, qui seront bientôt habitées par deux familles sélectionnées par Habitat pour l'humanité. Récit d'un projet hors de l'ordinaire qui se concrétise avec l'appui d'une communauté tissée serré.

Dans l'immense atelier du Centre de formation professionnelle Châteauguay Valley, à Ormstown, la construction de deux maisons jumelées avance rondement. Il s'agit d'une première pour tous les membres du programme de charpenterie-menuiserie. Et la fierté de relever un énorme défi et de participer à un projet innovateur y est palpable.

Tout dans cette aventure est hors norme: la volonté d'outiller la nouvelle génération d'entrepreneurs pour l'amener à construire mieux dans un esprit de développement durable, les partenariats formés avec les organismes Écohabitation et Habitat pour l'humanité, ainsi que l'engagement de la communauté.

Dans quelques semaines, les quatre volumineux modules confectionnés dans l'atelier seront déménagés sur les deux terrains vendus par la municipalité à un prix avantageux (correspondant au coût des infrastructures). Installées sur des dalles de béton, les maisons jumelées seront achevées sur place. Deux familles, bientôt choisies par Habitat pour l'humanité, mettront la main à la pâte et y emménageront en juillet prochain.

Le projet, réalisé grâce à la persévérance de ses artisans, qui oeuvrent à la commission scolaire New Frontiers et au Centre de formation professionnelle Châteauguay Valley, porte bien son nom: Notre maison. Il se concrétise avec l'apport d'un grand nombre de participants, qui ont à coeur sa réalisation. L'objectif initial, pédagogique, n'est jamais perdu de vue et c'est le plus haut niveau de la certification écologique LEED (Leadership in Energy and Environmental Design) qui est visé, soit le niveau platine.

«C'est un des plus beaux projets auxquels j'ai participé», pense Emmanuel Cosgrove, directeur d'Écohabitation.

M. Cosgrove a formé tous les professeurs du programme de charpenterie-menuiserie d'Ormstown. Trois d'entre eux sont allés jusqu'à obtenir le prestigieux titre LEED AP Homes, que détiennent seulement sept personnes au Québec (dont M. Cosgrove).

Dans l'immense atelier du Centre de formation professionnelle... (PHOTO FRANÇOIS ROY, LA PRESSE) - image 2.0

Agrandir

Dans l'immense atelier du Centre de formation professionnelle Châteauguay Valley, à Ormstown, la construction de deux maisons jumelées avance rondement. Celles-ci sont divisées en quatre modules, qui formeront le rez-de-chaussée et l'étage des deux habitations.

PHOTO FRANÇOIS ROY, LA PRESSE

L'association avec Habitat pour l'humanité allait presque de soi. Comme l'un des professeurs avait déjà fait du bénévolat pour l'organisme, l'idée est née d'aider deux familles à accéder à la propriété en intégrant dans le programme de formation la construction de deux habitations certifiées LEED. Écohabitation, de son côté, était déjà proche d'Habitat pour l'humanité, suivant depuis 2011 la construction de ses maisons et fournissant gracieusement son expertise pour qu'elles obtiennent la certification LEED.

«C'est la première fois dans la province qu'un projet prend une dimension aussi concrète et répond autant à notre mission, qui est de mobiliser des communautés et des familles pour construire des maisons abordables et permettre à des personnes à faible revenu de devenir propriétaires, explique Madeleine Martins, directrice générale de l'organisme au Québec. Tout en développant leurs compétences, les élèves bâtissent deux maisons qui seront vendues à deux familles à faible revenu de leur communauté, dans leur communauté. Leurs maisons vont continuer à vivre.»

Un long processus

L'aventure a débuté en 2010 lorsque M. Cosgrove a été invité à s'adresser aux enseignants du programme de charpenterie-menuiserie. De fil en aiguille, un premier projet a été imaginé, favorablement accueilli par la commission scolaire New Frontiers, qui couvre un large territoire en Montérégie et cherche par divers moyens à tisser des liens avec la communauté. Dès 2012, la municipalité d'Ormstown a donné son appui, proposant deux terrains.

«C'est un projet rassembleur, qui va faire connaître la municipalité, indique le maire, Chrystian Soucy. C'est un plus pour nous. Ici, tout le monde se connaît et est solidaire. Avec 3000 habitants, nous sommes une des plus grandes villes de la MRC du Haut-Saint-Laurent. Nous voulons grandir, mais sans perdre notre âme.»

Pour informer la population et amasser des fonds, un concert-bénéfice a été organisé en octobre 2013. Il mettait en vedette Nanette Workman, qui habite dans les environs, et a réuni sur scène les professeurs du programme de charpenterie-menuiserie, qui sont presque tous musiciens.

Ils restaient toutefois loin de leur objectif. «Il a fallu revoir complètement la façon de construire les maisons jumelées pour se conformer aux exigences de la Commission de la construction du Québec, qui n'autorise pas les élèves à travailler sur un chantier», explique John Hodges, un des enseignants certifiés LEED AP Homes, qui est à la tête du projet, avec Jovan Mercier.

Tout a été repensé afin de bâtir les maisons à l'intérieur des limites du centre de formation professionnelle. Elles sont ainsi construites en quatre modules, qui seront par la suite assemblés et complétés sur place. Le centre étant déjà à l'étroit, l'atelier a été considérablement agrandi et comporte des portes de garage géantes pour répondre aux nouveaux besoins.

Un défi

«C'est un défi, car personne n'a fait cela avant nous, souligne M. Hodges. Nous nageons dans l'inconnu. Mais c'est une formidable occasion d'apprendre.»

«Nous ouvrons de nouvelles portes, renchérit Alice Loney, coordonnatrice du programme de charpenterie-menuiserie à Ormstown. Je pense que nous sommes le seul centre de formation professionnelle avec des professeurs agréés LEED AP Homes, qui incorpore l'enseignement de techniques de construction verte. Nous voulons montrer que des maisons avec une grande efficacité énergétique sont à la portée de tout le monde.»

Des élèves d'autres programmes de formation professionnelle de la commission scolaire New Frontiers seront mis à contribution (dessin de bâtiment, décoration intérieure et réalisation d'aménagements paysagers). La commission scolaire a aussi invité deux autres commissions scolaires anglophones à participer. Ainsi, des élèves en électricité et plomberie de la commission scolaire Lester-B.-Pearson collaboreront. Les armoires des cuisines et des salles de bains seront par ailleurs réalisées par des élèves de la commission scolaire English-Montréal.

Partager

À découvrir sur LaPresse.ca

  • Ormstown: une classe à part

    Projets immobiliers

    Ormstown: une classe à part

    Dans l'immense atelier du Centre de formation professionnelle de Châteauguay Valley, à Ormstown, la construction de deux maisons jumelées bouleverse... »

publicité

publicité

Les plus populaires : Maison

Tous les plus populaires de la section Maison
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer