Verdun, en vert et à vélo

Le futur complexe Elää occupera un coin de... (ILLUSTRATION FOURNIE PAR KNIGHTSBRIDGE)

Agrandir

Le futur complexe Elää occupera un coin de rue, à l'entrée de Verdun. Visant la certification LEED platine, les immeubles seront construits de façon à pouvoir atteindre le jalon de la consommation énergétique nette zéro, lorsque désiré.

ILLUSTRATION FOURNIE PAR KNIGHTSBRIDGE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Nom du projet: Elää

Où: À l'intersection de la rue Joseph et du boulevard Henri-Duhamel, près du tunnel Atwater, à l'entrée de l'arrondissement de Verdun.

En tout

41 condos dans 6 bâtiments de 4 étages comportant de 6 à 8 logements traversants (avec fenêtres et porte à chaque extrémité).

Aperçu

Depuis qu'ils ont fondé KnightsBridge, Charles-Antoine Gosselin et Simon G. Boyer se démarquent en construisant des copropriétés écologiques, visant la certification LEED de niveau or et même platine. Ils en ont fait leur marque de commerce. Ayant surtout bâti de petits immeubles, ils désirent relever un nouveau défi.

Ils ont acheté un terrain dans un quartier encore abordable, où ils ont fait leurs premiers pas en tant qu'entrepreneurs. En partenariat avec District Atwater, ils ont fait appel à l'agence Kanva Architecture, qui attire l'attention ici et ailleurs par sa façon de donner à chaque projet sa propre personnalité.

Le projet Elää innove de diverses façons. Son nom, qui veut dire «vivre» en finlandais, évoque le désir de remettre en question certaines choses tenues pour acquises.

«Vivre est un verbe dynamique, qui incite à l'action», explique Tudor Radulescu, associé et cofondateur de Kanva Architecture.

Côté jardin, plus calme et intime, un revêtement... (ILLUSTRATION FOURNIE PAR KNIGHTSBRIDGE) - image 2.0

Agrandir

Côté jardin, plus calme et intime, un revêtement en acrylique sera privilégié. Des murs verts seront créés pour créer de l’intimité et une vue plus intéressante. I

ILLUSTRATION FOURNIE PAR KNIGHTSBRIDGE

Un monde élastique

Le but visé? Brasser la cage et penser la ville autrement. Au lieu d'un seul immeuble typique avec de grands couloirs, six bâtiments de plus petite envergure avec beaucoup de fenêtres seront ainsi construits autour de deux vastes cours centrales reliées par un espace dédié au barbecue, doté de grandes tables favorisant les échanges. Du coup, la qualité des espaces intérieurs et extérieurs sera améliorée, soutient l'architecte.

«On crée un monde élastique que les gens vont s'approprier et entretenir, dit-il. On met des murs verts pour créer de l'intimité et une vue plus intéressante.»

Le quatrième étage sera de retrait du côté de la cour afin d'aménager des terrasses. Côté rue, les quatre étages seront pleinement assumés.

«Le complexe occupe un coin de rue, à l'entrée de Verdun, souligne Charles-Antoine Gosselin. On veut contraster. On s'en tient à deux matériaux, épurés, simples et résistants, qui ne seront pas de la brique.»

Côté rue, les façades des immeubles auront un revêtement de cèdre carbonisé, selon une technique japonaise ancestrale rendant le bois plus résistant aux intempéries. Côté jardin, plus calme et intime, un revêtement en acrylique sera privilégié. En plus de faire bel effet, ce matériau haut de gamme et résistant permet de couper tous les ponts thermiques, précise M. Gosselin.

Autre innovation: seulement cinq espaces doubles, pour un total de dix voitures, sont prévus dans cinq immeubles (des stationnements superposés automatisés), reflétant le désir de rendre le projet le plus écologique possible.

Knightsbridge vise la certification LEED (niveau platine), mais veut aller plus loin. Les immeubles seront construits de façon à être prêts pour atteindre le jalon de la consommation énergétique nette zéro*. Consommant 50 % moins d'énergie que des bâtiments de même taille bâtis selon le Code du bâtiment, ils sont conçus pour évoluer lorsque seront lancées des technologies plus performantes et moins chères, indique M. Gosselin. Les planchers de béton seront ainsi chauffés à l'eau avec un système à gaz, qui pourra être remplacé dans quelques années par des panneaux solaires. La performance de chaque condo sera évaluée afin d'en estimer la consommation d'énergie. Il sera ensuite possible d'établir le nombre de kWh requis pour atteindre le fameux objectif net zéro.

Les copropriétaires décideront s'ils passent à l'étape suivante.

* Une habitation à consommation énergétique nette zéro produit au moins autant d'énergie qu'elle en consomme sur une période annuelle.

Côté rue, les façades des immeubles auront un... (ILLUSTRATION FOURNIE PAR KNIGHTSBRIDGE) - image 3.0

Agrandir

Côté rue, les façades des immeubles auront un revêtement de cèdre carbonisé. Des murs verts sont prévus pour créer de l’intimité et une vue plus intéressante. 

ILLUSTRATION FOURNIE PAR KNIGHTSBRIDGE

Pour qui 

Pour des jeunes professionnels, des jeunes familles, des retraités et des passionnés d'écologie qui aiment Verdun.

Combien 

À partir de 245 000 $, 1 ch + ch de bébé, 614 pi2

À partir de 300 000 $, 2 chambres, 840 pi2

À partir de 335 000 $, 3 chambres, 1060 pi2

*taxes incluses

Construction 

Les six bâtiments seront bâtis en une seule phase. Ils devraient être mis en chantier avant l'hiver pour être terminés à la fin de 2017.

Dans le voisinage

De plus en plus de restaurants et de boutiques, plusieurs espaces verts et la station de métro LaSalle (à sept minutes de marche). La plupart des courses peuvent être faites à pied (le Walk Score est de 79), tandis que le Bike Score est de 100, grâce à la proximité de pistes cyclables.

On aime

Le désir d'offrir un produit de haute qualité à un prix plus accessible. La volonté, aussi, d'offrir de spacieux logements pour les familles. La moitié aura trois ou quatre chambres.

On aime moins

Le futur complexe se trouvera au confluent d'une artère très achalandée, dans un quartier en transformation.

Info: devkb.ca

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer