Logements pour familles en tous genres

Plusieurs promoteurs, qui participeront aux Week-ends visites libres,... (PHOTO ROBERT SKINNER, LA PRESSE)

Agrandir

Plusieurs promoteurs, qui participeront aux Week-ends visites libres, essaient de répondre aux besoins des familles comme celle de Teddy Wong. Avec ses deux filles, Loanie, 7 ans, et Joliane, 5 ans et demi, il profite de la piscine du complexe Rouge, dans le Triangle, près de la station de métro Namur.

PHOTO ROBERT SKINNER, LA PRESSE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Ceux qui songent à acheter une habitation neuve dans la grande région de Montréal ont l'embarras du choix. Pour leur faciliter la tâche, les promoteurs de plus de 70 projets participeront aux Week-ends visites libres les 21, 22, 28 et 29 mars.

À découvrir: des condos sur un ou deux niveaux, ainsi que des maisons jumelées et en rangée, à des prix variés pour plaire à des couples (jeunes ou ayant élevé leurs enfants), des personnes seules et des familles.

«Le marché est en train de s'ajuster en fonction des préoccupations des parents, surtout à Montréal, constate Jacques Beaulieu, organisateur de la campagne promotionnelle. Les promoteurs ont pris un virage il y a quelques années, prévoyant de plus en plus souvent des logements avec trois chambres. Plusieurs projets, situés à côté de parcs et d'écoles, s'y prêtent particulièrement bien. Les édifices, par ailleurs, ne sont pas toujours en hauteur, avec un maximum de quatre étages.»

Lors de la conception du projet Highlands LaSalle, par exemple, le Groupe Quorum a pensé aux familles avec des enfants de différents âges, proposant à la fois des maisons en rangée (avec beaucoup d'espace de rangement et un espace gazonné privé) et des maisonnettes de deux étages superposées et des condos.

«Le quartier dans lequel s'intègre le projet est déjà très familial, avec des garderies, des écoles et un parc tout près, explique Maxime Laporte, responsable du développement des affaires. On a établi des prix très compétitifs pour que les familles profitent de l'aide financière offerte par la Ville de Montréal. À Vaudreuil, au Onze de la Gare, on attire plutôt des couples avec de très jeunes enfants, des parents avec une garde partagée et des couples plus âgés, heureux de profiter de la piscine extérieure avec leurs petits-enfants, l'été.»

Chez Cité Nature, à l'arrière du Village olympique, moins de familles que prévu se sont manifestées malgré la proximité du parc Maisonneuve.

«Nous avons attiré quelques familles françaises avec notre programme Louez pour acheter, car elles sont habituées à vivre dans des immeubles avec de multiples logements, indique Annie Dufresne, directrice, vente et marketing, au Québec d'Elad Canada. Nous en voyons de plus en plus.»

MÙV Condos, qui est en construction en face du parc du Pélican, dans Rosemont, se veut également accueillant pour les familles. Le complexe comptera notamment des maisonnettes avec un jardin privé aux deux premiers niveaux, ainsi que des appartements-terrasses sur deux niveaux. De 15 à 20% des acheteurs ont des enfants (petits ou grands).

Les familles qui optent pour la copropriété ne forment pas un tout homogène, constate Kayla Samuels, courtier immobilier et présidente d'Immeubles Montria. Leurs besoins varient beaucoup en fonction de l'âge des enfants.

«Il y a les couples avec des bébés, ou qui prévoient en avoir, qui achètent leur premier condo, et les familles avec des enfants au primaire ou au secondaire qui recherchent les maisons urbaines en rangée, note-t-elle. Puis, il y a les familles avec les jeunes sur le point d'aller au cégep ou à l'université. Les parents sont alors davantage attirés par un appartement-terrasse, sachant qu'ils seront seuls dans un avenir plus ou moins rapproché.»

S'amuser en famille

Teddy Wong, qui a la garde partagée de ses deux fillettes, Loanie, 7 ans, et Joliane, 5 ans et demi, a choisi de s'installer au rez-de-chaussée d'une des tours du complexe Rouge, dans le Triangle, près de la station de métro Namur. Ce qui lui a plu? Sa petite cour privée, où les enfants peuvent jouer en sécurité, et la piscine intérieure. Ses parents, qui habitaient la Rive-Sud, ont emménagé dans un autre immeuble du complexe pour se rapprocher d'eux et de leur travail!

Loanie et Joliane ne sont pas seules: 62 enfants de tous âges habitent dans leur immeuble (phase 2), car des familles ont acheté 23% des condos. Ce phénomène s'est répété dans les autres phases du complexe, si bien que dans la sixième tour, qui sera mise en vente ce printemps, un espace de jeu pour les jeunes enfants est prévu.

«On répond à un besoin, indique Sam Scalia, président de Devmont. Il y a beaucoup de familles monoparentales.»

Sur le site internet des Week-ends visites libres, les divers projets participants sont clairement identifiés. Pour mieux les trouver, diverses catégories ont été établies: condos et maisons abordables, condos et maisons pour les familles, condos et maisons de prestige, ainsi que condos et lofts du patrimoine. La fourchette des prix est également fournie.

Info: monhabitationneuve.com

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer