Calme étonnant au centre-ville de Montréal

Le promoteur, qui a fait appel à l'architecte... (Photo Olivier Jean, La Presse)

Agrandir

Le promoteur, qui a fait appel à l'architecte Karl Fischer, a agrandi, rénové et restauré les deux édifices.

Photo Olivier Jean, La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Fort St. Devco, dont l'un des partenaires possède une grande expertise dans la rénovation d'hôtels et de luxueuses demeures à Westmount, a voulu exploiter le potentiel de deux immeubles construits en 1875 dans le village Shaughnessy.

Nom du projet: Les condominiums Le Greystone

Où?

1200, rue du Fort, entre la rue Sainte-Catherine et le boulevard René-Lévesque, dans l'ouest du centre-ville de Montréal, à égale distance des stations de métro Guy-Concordia et Atwater. Le Centre canadien d'architecture se trouve de l'autre côté de la rue.

En tout 

Treize appartements en copropriété à un, deux et même trois niveaux, dont plusieurs sont déjà habités. Deux appartements-terrasses avec vue sont notamment à vendre, ainsi qu'une maison en rangée.

Aperçu

Fort St. Devco, dont l'un des partenaires possède une grande expertise dans la rénovation d'hôtels et de luxueuses demeures à Westmount, a voulu exploiter le potentiel de deux immeubles construits en 1875 dans le village Shaughnessy. Avec leur style architectural inspiré de celui du Second Empire, populaire à Montréal au moment de leur construction, ces maisons en rangée sont typiques du secteur.

Le promoteur, qui a fait appel à l'architecte Karl Fischer, a agrandi, rénové et restauré les deux édifices. Pour ce faire, il a dû obtenir l'autorisation du ministère de la Culture puisque les anciennes demeures sont situées dans l'aire de protection de la maison Shaughnessy, autour de laquelle s'articule le bâtiment principal du Centre canadien d'architecture.

À l'extérieur, le parement de pierre, les portes et la corniche sous la fausse mansarde ont notamment été restaurés. Le nom du complexe (Le Greystone) fait référence à la façade de pierre grise, qui a été sauvegardée à grands frais et donne à l'immeuble son cachet particulier. L'intérieur a quant à lui été refait à neuf et un ascenseur a été installé. Un étage a été ajouté ainsi qu'une construction hors toit.

Les copropriétaires ont commencé à emménager à la fin de 2012. Les futurs acheteurs peuvent s'installer sans délai.

Pour qui? 

Pour des couples qui vendent leur propriété et recherchent un appartement neuf et spacieux au centre-ville. Des familles avec des jeunes qui étudient aux alentours sont aussi courtisées. L'espace dans les condos à vendre a volontairement été laissé ouvert pour mettre en valeur les vues sur les environs. Des murs peuvent toutefois être dressés afin de créer des chambres supplémentaires.

Combien (taxes en sus)? 

573 950$, appartement-terrasse sur un niveau, deux chambres et deux salles de bains (998 pi2 et terrasse de 276 pi2).

687 011$, maison en rangée à trois niveaux avec entrée privée au rez-de-chaussée et accès au corridor à chacun des étages, deux chambres et deux salles de bains (1561 pi2).

782 691$, appartement-terrasse sur deux niveaux, deux chambres, une salle de bains et un cabinet de toilette (1514 pi2), ainsi que trois terrasses avec des vues vers l'est et vers l'ouest totalisant 998 pi2.

Les charges mensuelles de copropriété s'élèvent à environ 25 cents le pied carré.

Dans le voisinage 

Le Centre canadien d'architecture, bordé d'un vaste parc, trois épiceries à moins de cinq minutes à pied, plusieurs établissements d'enseignement (Collège LaSalle, Collège de Montréal, Collège Dawson, Université Concordia), la rue Sainte-Catherine avec ses commerces et ses restaurants, la Place Alexis-Nihon, les stations de métro Guy-Concordia, Atwater et Lucien-L'Allier, ainsi qu'un accès direct à l'autoroute 720.

On aime 

Dès que l'on gravit les escaliers et que l'on se trouve à l'intérieur, on oublie l'effervescence environnante. Grâce au parc, de l'autre côté de la rue, la vue est dégagée vers le centre-ville, qui sert de décor. Vers l'ouest aussi, la vue est intéressante. Les grandes terrasses, au-dessus du brouhaha, permettent aussi d'en profiter.

On aime moins 

Il y a beaucoup de circulation rue du Fort, qui donne accès à l'autoroute 720. Le Greystone est par ailleurs contigu à une tour d'habitation construite en 1964. Ces deux éléments empêchent de l'apprécier à sa juste valeur.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer