Un quartier modèle... sans autos

Le site de l'ancien hippodrome de Montréal est... (Photo: André Pichette, La Presse)

Agrandir

Le site de l'ancien hippodrome de Montréal est appelé à se métamorphoser.

Photo: André Pichette, La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Montréal) La Ville de Montréal et l'arrondissement de Côte-des-Neiges-Notre-Dame-de-Grâce ont de grandes aspirations pour le site de l'ancien hippodrome de Montréal. Ils désirent tirer profit de la proximité de la station de métro Namur et des nombreux commerces aux alentours pour créer un quartier attrayant et novateur, qui sera cité en exemple ailleurs dans le monde.

L'ancien hippodrome deviendra «une ville dans la ville»

«Nous voulons appliquer les meilleures pratiques pour devenir à notre tour une référence», a révélé Daniel Lafond, directeur de l'aménagement urbain et des services aux entreprises de l'arrondissement, lors du Forum d'échange sur les quartiers de type TOD (Transit Oriented Development ou quartier organisé autour du transport en commun) dans le Grand Montréal, organisé en collaboration avec le Forum Urba 2015.

La priorité à l'humain

Le territoire à urbaniser est immense. Le potentiel aussi. «Le terrain de 43,5 hectares représente 75 terrains de football, a précisé M. Lafond. On pourrait y construire entre 5000 et 8000 logements et accueillir 20 000 nouveaux habitants. C'est davantage que plusieurs municipalités du Québec!»

Or, avec son équipe, il veut aller très loin dans l'aménagement du futur quartier, pour redonner à l'humain la place qui lui revient. «On veut ajouter un H (pour humain) au TOD, pour en faire un THOD, a-t-il précisé. Nous voulons penser d'abord aux personnes et aux familles au centre des activités, puis ajouter les autres dimensions, comme le design urbain et l'agriculture urbaine.»

Concours international

Ce lundi (29 octobre), les maires Gérald Tremblay et Michael Applebaum procéderont au lancement officiel de la démarche, qui sera suivie de consultations publiques. Un concours international de design urbain devrait par la suite avoir lieu.

«Une densité pareille ne peut réussir sans effectuer une réflexion, a indiqué M. Lafond. Cela prend aussi une stratégie de déplacement. Quant à la composante commerciale, elle sera également à développer. Le boulevard Décarie peut devenir une adresse intéressante et générer un nouvel intérêt pour le quartier.»

Dans ce secteur en transformation, déjà aux prises avec un fort niveau de congestion, la place de l'automobile devra être réduite. Le quartier pourrait même devenir le premier sans voitures au Canada, a révélé Daniel Lafond. Ce pourrait être possible en misant sur divers systèmes de transport à haut débit, comme le métro et le tramway, ou encore sur des autobus rapides avec des voies réservées.

Partager

lapresse.ca vous suggère

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

la boite:1609999:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer