Programme sports-nature à Boisbriand

La maison se présente sous son meilleur jour... (Photo fournie par le propriétaire)

Agrandir

La maison se présente sous son meilleur jour dans sa partie arrière, celle qui donne sur la rivière.

Photo fournie par le propriétaire

Pierre Deschênes

Collaboration spéciale

La Presse

En achetant cette maison, Jean-Pierre et Lucie avaient en tête l'idée d'assouvir leur passion pour les sports et leur amour pour la nature.

Nous sommes dans l'île Morris, l'une des 99 qui émergent de la rivière, dite des Mille Îles. En fait, il s'agit d'un secteur de la municipalité de Boisbriand, au nord de Montréal. Ses habitants adorent leur coin de pays, car nombre d'entre eux ont participé à la création de l'article de Wikipédia qui en retrace l'histoire.

Un heureux compromis

Plus jeune, Lucie habitait sur les rives du fleuve Saint-Laurent à Québec. À la même époque, Jean-Pierre, lui, était habité par les couchers de soleil que lui offrait son domicile. Les deux sont donc partis à la recherche d'une maison qui serait sur le bord de l'eau; et qui serait orientée franc ouest. Ainsi, tout le monde serait content. 

La prospection a pris un tour des plus curieux: ils ont arpenté les environs à bord d'un kayak! Deux ans à tenter de dénicher sur cette rivière la maison qui serait bien orientée et qui offrirait un espace pour mettre des bateaux à l'eau. Car des embarcations, le couple n'en manque pas: kayac, motomarine, hors-bord pour ski nautique et ponton. On l'aura compris, nos hôtes sont de grands sportifs: ski (alpin ou de fond), raquette, natation, golf...

Le séjour est ouvert sur la cuisine, permettant... (Photo fournie par le propriétaire) - image 2.0

Agrandir

Le séjour est ouvert sur la cuisine, permettant de meilleurs échanges entre les occupants, un aspect que ces derniers trouvaient important d'entretenir.

Photo fournie par le propriétaire

Bonne place, mauvais produit

La maison acquise remplissait les critères, mais ne payait pas de mine. Construite en 1989 en remplacement d'un chalet en bois rond, l'immeuble n'avait pas bien été entretenu jusqu'en 2003, année de prise de possession. Jean-Pierre et Lucie ont donc dû refaire les fenêtres, les salles de bains et la cuisine, sabler les planchers, construire des rallonges en guise de terrasse et un quai. Beaucoup d'artisans de la région, ébénistes et forgerons, ont été mis à contribution pour en faire un cocon familial pour le couple et ses trois enfants qui ont habité les lieux jusqu'à récemment. 

Le tout s'articule au rez-de-chaussée autour d'une pièce à vivre pensée pour que les jeunes aient envie de partager leur quotidien avec les parents. Et, dès la belle saison, se rapprocher de la rivière en passant du bon temps dehors autour du barbecue, du spa de natation, du mobilier de jardin où manger ou se prélasser au son de la musique.

Vue exceptionnelle

Tout l'arrière de la maison est ouvert visuellement sur l'eau et sa faune. Moult oiseaux, des canards qui pondent dans la haie de cèdres au printemps, des renards (dans l'île aux Moutons en face!), des loutres qui s'amusent à glisser sur le quai... Le plan d'eau entre les deux îles fait 225 verges de largeur: Lucie le fait à la nage à partir de chez elle, Jean-Pierre l'a calculé en tapant des balles de golf ! En hiver, il déneigeait avec sa souffleuse un espace pour faire une patinoire qu'il arrosait en perçant la glace et en pompant de l'eau de la rivière.

Dans deux ans, Lucie va prendre sa retraite et, le nid vidé de ses enfants, il n'y aura plus de raison d'habiter si grand. Le couple a déjà jeté son dévolu sur une autre campagne, celle de Mont-Tremblant. Encore là, le programme sports-nature va se poursuivre: la maison est située sur un terrain de golf au pied des pentes de ski.

Les armoires de bois massif, de même que... (Photo fournie par le propriétaire) - image 3.0

Agrandir

Les armoires de bois massif, de même que plusieurs meubles de la maison, ont été réalisées par des artisans de la région. L'îlot a des proportions généreuses et une forme irrégulière qui épouse celle des murs vitrés.

Photo fournie par le propriétaire

La propriété en bref

Prix demandé: 1 995 000 $

Année de construction: 1989

Pièces: 18 dont 3 chambres et 4 salles de bains/d'eau

Comprend: quai, spa de natation, stores et rideaux intérieurs et extérieurs, réfrigérateur, lave-vaisselle, plaque de cuisson, aspirateur central, système de caméras, bureaux de la salle de travail, luminaires, ouvre-porte de garage et ouvre-porte barrière avant.

Évaluation municipale: 1 058 300 $

Impôt foncier: 7622 $

Taxe scolaire: 2681 $

Dimension du bâtiment: 15,5 x 19,1 m

Courtières: Lysanne Légaré, 514 996-5169 et Litta Frigon, 514 458-7737, Royal LePage Humania

https://www.centris.ca/fr/maison~a-vendre~boisbriand/16916404




Les plus populaires : Maison

Tous les plus populaires de la section Maison
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

la boite:219:box
image title
Fermer